Médiathèque baha'ie

Le Coran et la Foi Baha'ie

Par Cédric CALOT


Sommaire

Introduction

I. L'Islam et la Foi Baha'ie

1. La prophétie
1.1. Messagers et prophètes
1.2. Muhammad, le Sceau des prophètes
1.3. Le dernier des Envoyés de Dieu

2. La Révélation progressive
2.1. Le Rappel de la Révélation
2.2. Pourquoi la Révélation ne descend-elle pas en une seule fois ?
2.3. Une nouvelle Loi révélée

3. L'Islam
3.1. La division de la Communauté humaine
3.2. La supériorité de l'Islam
3.3. Le rang de la Communauté Musulmane

4. Le Retour des Prophètes
4.1. Qu'est-ce que l'unité des Prophètes ?
4.2. Qu'est-ce que le Retour des Prophètes ?
4.3. Comment reconnaître un Prophète ?

II. Le Mahdi et le Retour du Christ

5. Courte histoire de la Foi Baha'ie
5.1. Le Bab (1819-1850)
5.2. Baha'u'llah (1817-1892)
5.3. 'Abdu'l-Baha (1844-1921)
5.4. Shoghi Effendi (1897-1957)
5.5. La Maison Universelle de Justice

6. Le Mahdi et le Bab
6.1. L'ascendance du Mahdi
6.2. Le nom du Mahdi
6.3. D'où viendra le Mahdi ?
6.4. Il régnera sept ans
6.5. Quel âge aura le Mahdi ?
6.6. La date de la venue du Mahdi
6.7. La Déclaration du Bab
6.8. Le pèlerinage du Bab
6.9. Le Martyre du Bab
6.10. Le Mahdi sera-t-il un Messager de Dieu ?
6.11. Le Mahdi réformera-t-il l'Islam ?
6.12. Le Bayan, le Livre Explicite

7. Le Retour du Christ et Baha'u'llah
7.1. L'Antichrist
7.2. Les trois années de 1850 à 1853
7.3. Le Retour de Jésus
7.4. Les exils de Baha'u'llah dans les Hadiths
7.5. La ville de 'Akka (Saint-Jean-D'Acre) dans les Hadiths
7.6. Jésus réformera-t-il la Religion de Dieu ?

III. La Fin des Temps selon la Foi Baha'ie

8. Le sens de la Fin des Temps
8.1. L'interprétation du Livre
8.2. Le Jour promis est arrivé
8.3. Le Jour terrible
8.4. Pourquoi Dieu détruirai-t-Il l'univers ?
8.5. Pourquoi Dieu parle-t-Il en symboles ?
8.6. Le Seigneur des symboles

9. Les Signes de la Fin des Temps
9.1. Les six premiers Signes précédant l'Heure
9.2. Dix autres Signes précédant l'Heure
9.3. Les Signes du Retour du Christ

10. Un nouvel Ordre Mondial
10.1. Les quatre saisons spirituelles
10.2. Un nouveau printemps spirituel
10.3. La Communauté Baha'ie
10.4. L'Ordre Mondial de Baha'u'llah

Conclusion
Notes
Glossaire
Bibliographie

À Hamza, Sauveur et Yamina qui m'inspirèrent ce livre.


Introduction

Ce livre se propose de présenter aux Musulmans francophones les nombreux liens perceptible entre l'Islam et la Foi Baha'ie. Pour les disciples de Baha'u'llah, ces liens ont la même profondeur et sont aussi sacrés que ceux reliant la personne de Jésus-Christ à la Révélation de l'Islam.

Cependant, nul mieux que les Baha'is ne serait à même de comprendre combien l'appel de Baha'u'llah pourrait paraître étonnant et surprenant à bon nombre de ceux-là même qu'il est censé toucher en premier lieu. En effet, l'histoire nous apprend que l'apparition de Baha'u'llah fut précédée d'une période préparatoire qui fut nécessaire pour donner, aux plus éclairés des érudits et des croyants du XIXème siècle, une compréhension claire de certains versets du Saint Coran et pour faire saisir le véritable sens de certains Hadiths.

Cet éclairage nouveau apporté sur certaines croyances Islamiques sera éventuellement inédit et inhabituel pour beaucoup de Musulmans. Ces derniers pourraient même être tentés de balayer d'un revers de la main cette présentation qui leur paraîtrait si peu familière. À ceux-là, tout en comprenant leur désarroi et leur étonnement, les Baha'is ne pourront que conseiller de méditer les exemples de versets et paroles de Dieu qui sont cités tout en essayant de découvrir le sens caché de la Révélation Coranique. Ce livre voudrait être avant tout un outil de réflexion, un appel à l'examen de soi et de ses croyances, ainsi qu'une invitation à méditer la pertinence du Message Baha'i.

a) La recherche personnelle de la vérité

Tous les Livres Saints exhortent les croyants à se libérer de leurs préjugés et de ce qui provient de leur propre imagination car les hommes sont trop facilement menés par la tradition et les superstitions, sans pouvoir rechercher impartialement et indépendamment la vérité, sans aucune entrave.

Si chacun croit que sa religion particulière seule est vraie, il ferme les yeux aux vérités contenues dans les autres. C'est pourquoi il est essentiel d'avoir un esprit ouvert et réceptif. Si notre calice est rempli du moi, il n'y a plus de place pour l'eau de Vie.

Le fait de nous imaginer que nous avons raison et que toutes les autres religions ont tort a toujours été une cause d'antagonismes et des disputes et le plus grand de tous les obstacles dans la voie vers l'unité ; or l'unité est nécessaire si nous voulons parvenir à la vérité, car la vérité est une.

L'apparition de la vérité perce à travers l'obscurité et devient la cause de l'unicité de la foi et de la croyance, car la vérité ne peut être divisée, et les différences qui paraissent exister parmi les nations proviennent seulement de leur attachement aux préjugés. Si seulement les hommes cherchaient la vérité, ils se trouveraient unis.

C'est pour cela que Dieu, dans le Saint Coran, donne le conseille d'être prêt à rechercher la vérité de toute nouvelle:

Ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait.(1)

Il est important de remarquer que Dieu nous demande de chercher la vérité de toute nouvelle qui nous parvient, même si le porteur en est un homme mauvais. Car si nous cherchons la véracité de la nouvelle et que nous découvrons sa fausseté, nous n'aurons rien perdu. Mais, si nous refusons de vérifier cette nouvelle et qu'elle soit juste, nous serions alors responsables devant Dieu de notre refus.

Ceci nous indique qu'une Nouvelle recherchée ne vient pas forcément d'une source à laquelle nous nous attendons. Peut-être viendra-t-elle d'une personne ou d'un peuple auquel nous n'attachons pas d'importance. Aussi, ce verset nous prévient-il de ne pas porter de jugement hâtif sur une personne ou un peuple à cause de ses croyances ou de la Nouvelle qu'il a en sa possession.

b) Regarder au-delà de la religion de ses ancêtres

Souvent, les gens suivent la religion de leurs parents sans comprendre les vérités qu'elle contient et ils refusent automatiquement ce qui est différent de leur manière de penser et de leur croyance ; c'est pourquoi, dans le Dala'il-i-Sab'ih (c'est-à-dire le Livre des Sept Preuves), le Bab interroge chaque Musulman sur la racine de sa foi en l'Islam:

Sur quelles preuves as-tu embrassé la religion de l'Islam ? Est-ce le Prophète sur lequel jamais tes yeux ne se sont posés ? Est-ce des miracles dont tu n'as jamais été témoin ? Si tu as accepté l'Islam sans le vouloir, pourquoi l'as-tu fait ? Mais, si tu as embrassé la foi par la reconnaissance du Coran en tant que témoignage, parce que tu as entendu les érudits et les fidèles exprimer leur impuissance en face du Livre, ou si après avoir écouté les versets divins, et à cause de ton amour spontané pour la vraie parole de Dieu, tu as répondu dans un esprit d'extrême humilité - un esprit qui est l'un des signes les plus puissants de véritable amour et compréhension - alors, de telles preuves ont toujours été et seront à jamais considérées comme irréfutables.(2)

Cette attitude est fortement condamnée par le Coran car c'est précisément la raison qui empêche les Juifs et les Chrétiens de voir la vérité de l'Islam. Nous lisons dans le Coran:

Et quand on leur dit:"Venez vers ce que Dieu a fait descendre [la Révélation], et vers le Messager." Ils disent:"Il nous suffit de ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres." Quoi ! Même si leurs ancêtres ne savaient rien et n'étaient pas sur le bon chemin ? Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous-mêmes ! Celui qui s'égare ne vous nuira point si vous vous avez pris la bonne voie. C'est vers Dieu que vous retournerez tous ; alors Il vous informera de ce que vous faisiez.(3)

Et quand on leur dit:"Suivez ce que Dieu a fait descendre". Ils disent:"Non, mais nous suivrons les coutumes de nos ancêtres." Quoi ! Et si leurs ancêtres n'avaient rien raisonné et s'ils n'avaient pas été dans la bonne direction ? Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.(4)

Mais plutôt ils dirent:"Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion, et nous nous guidons sur leurs traces." Et c'est ainsi que Nous n'avons pas envoyé avant toi d'avertisseur en une cité, sans que ses gens aisés n'aient dit:"Nous avons trouvé nos ancêtres sur une religion et nous suivons leurs traces." Il [Muhammad] dit:"Même si je viens à vous avec une meilleure direction que celle sur laquelle vous avez trouvé vos ancêtres ?" Ils dirent:"Nous ne croyons pas au message avec lequel vous avez été envoyés." Nous Nous vengeâmes d'eux ; regarde ce qu'il est advenu de ceux qui criaient au mensonge.(5)

Enfin, le respect dû aux parents ne doit en aucun cas être une entrave sur le chemin de la vérité car Dieu nous dit dans la sourate el-Ankabut:

Et Nous avons enjoint à l'homme de bien traiter ses père et mère, et si ceux-ci te forcent à M'associer, ce dont tu n'as aucun savoir, alors ne obéis pas. Vers Moi est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez. Et quant à ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, Nous les ferons certainement entrer parmi les gens de bien.(6)

Or, personne ne portera le fardeau d'autrui. Et si une âme surchargée [de péchés] appelle à l'aide, rien de sa charge ne sera supporté par une autre même si c'est un proche parent. Tu n'avertis en fait, que ceux qui craignent leur Seigneur malgré qu'ils ne Le voient pas, et qui accomplissent la Salat*. Et quiconque se purifie, ne se purifie que pour lui-même, et vers Dieu est la destination.(7)

c) La majorité n'a pas toujours raison

Ce n'est pas parce que tout le monde suit une voie que cette voie est forcement la vraie. Combien de fois il s'est avéré que la minorité avait raison ? Dans la sourate el-An'am, le Coran nous prévient contre le danger de suivre aveuglément la majorité:

Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la Terre, ils t'égareront du sentier de Dieu: ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges.(8)

d) Faire un effort personnel

Chacun est exhorté à fournir un effort personnel afin de trouver la vérité. Ainsi, dans le dernier verset de la sourate el-Ankabut, Dieu promet à ceux qui luttent et font des efforts qu'Il leur montera le chemin:

Et quant à ceux qui luttent pour Notre Cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers. Dieu est en vérité avec les bienfaisants.(9)

Lorsqu'un Musulman suit aveuglément un guide spirituel ou un imam, sans chercher par lui-même la vérité, il ressemble à ceux dont le Coran dit:

Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors de Dieu, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent. Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière de Dieu, alors que Dieu ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants. C'est Lui qui a envoyé Son Messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu'en aient les polythéistes. Ô vous qui croyez ! Beaucoup de rabbins et de moines dévorent les biens des gens illégalement et [leur] obstruent le sentier de Dieu. A ceux qui thésaurisent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans le sentier de Dieu, annonce un châtiment douloureux.(10)

Dis:"Est-ce vous qui apprendrez à Dieu votre religion, alors que Dieu sait tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre ?" Et Dieu est Omniscient. Ils te rappellent leur conversion à l'Islam comme si c'était une faveur de leur part. Dis:"Ne me rappelez pas votre conversion à l'Islam comme une faveur. C'est tout au contraire une faveur dont Dieu vous a comblés en vous dirigeant vers la foi, si toutefois vous êtes véridiques." Dieu connaît l'inconnaissable des Cieux et de la Terre, et Dieu est clairvoyant sur ce que vous faites.(11)

Si nous refusons de fournir l'effort personnel nécessaire à la recherche de la vérité, ou si nous nous basons uniquement sur la religion de nos pères, nous ne pouvons espérer l'assistance divine, et nous risquons de rester dans l'erreur. Cette recherche doit être basée d'une part, sur notre propre intelligence et notre propre compréhension, et d'autre part, sur les prières que nous adressons à Dieu pour nous guider.

Dieu appelle à la demeure de la paix et guide qui Il veut vers un droit chemin.(12)

e) Le plan général du livre

Dans la première partie de ce livre, nous montrerons la conformité des croyances Baha'is avec les enseignements du Coran.

Puis, dans une deuxième partie, nous expliquerons comment les Traditions relatives à la venue du Mahdi et au Retour du Christ se sont réalisées dans les événements entourant l'avènement de la Foi Baha'ie.

Enfin, dans la troisième partie de ce livre, nous donnerons les enseignements que la Foi Baha'ie possède à propos de la Fin des Temps.


I. L'Islam et la Foi Baha'ie

1. La prophétie

1.1. Messagers et prophètes

Ceux qui, par la grâce de Dieu, parlent à l'humanité sont désignés par deux mots différents en arabe ; il s'agit de Nabi et de Rasul. Le mot Nabi, qui note l'idée de réception, peut être traduit par "prophète", tandis que Rasul signifie "Messager", "Envoyé", "Apôtre".

a) Les prophètes selon le Coran

Le Coran accorde le titre de Nabi (Anbiya' au pluriel ; prophète) à Muhammad et il le décrit ainsi aux Juifs et aux Chrétiens:

Ceux qui suivent le Messager, le prophète illettré qu'ils trouvent écrit chez eux dans la Torah et l'Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants. Dis:"Ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager de Dieu, à qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Dieu, en Son Messager, le prophète illettré qui croit en Dieu et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés."(1).

Le titre de prophète est accordé, par exemple, Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et Aaron(2), à Samuel(3), à Jean-Baptiste(4), et même à des hommes d'identités mystérieuses tels qu'Idris(5) ou Dhu'l-Kifl(6).

b) Les Messagers selon le Coran

Le titre de Rasul (Rusulah ; Messager, Envoyé), le Coran ne l'octroie, en revanche, qu'à peu d'élus: au Prophète Muhammad, à Noé(7), à Moïse(8) et à Jésus-Christ(9). Les Rusulah sont aussi appelés Manifestations*.

Muhammad n'est pas seulement le Khatam Anbiya' (le Sceau des prophètes), mais comme l'atteste la Shahada*, il est avant tout le Rasul Allah (le Messager de Dieu, l'Envoyé de Dieu, l'Apôtre de Dieu).

En effet, Dieu envoie des Messagers pour révéler un Message (ar-Risala): un nouveau Livre, une nouvelle Loi et une nouvelle religion. Moïse révéla la Torah et le Judaïsme, Jésus-Christ apporta l'Évangile et le Christianisme, enfin Muhammad donna le Coran et l'Islam. C'est ainsi que le Message divin toucha successivement Abraham, Moïse, Zoroastre, Jésus et Muhammad:

Certes, ceux qui ont cru, les Juifs, les Sabéens, les Nazaréens [les Chrétiens], les Mages [les Zoroastriens] et ceux qui donnent à Dieu des associés ; Dieu tranchera entre eux le Jour de la Religion, car Dieu est certes témoin de toute chose.(10)

Et Baha'u'llah affirme avec force:

Il n'est point douteux, en effet, que tous les peuples de la terre, à quelque race ou religion qu'ils appartiennent, tirent leur inspiration spirituelle d'une même Source céleste et qu'ils sont les sujets d'un seul Dieu. La diversité des règles et ordonnances religieuses qui les régissent tient à la diversité même des besoins et exigences propres aux âges où elles leur furent révélées. À l'exception du petit nombre de celles qu'a inspirées la perversité humaine, toutes viennent de Dieu, toutes sont un reflet de Sa volonté et de Son dessein. Armés du pouvoir de la foi, levez-vous pour briser les idoles de vos vaines imaginations qui sèment parmi vous la discorde. Attachez-vous à ce qui vous rassemble et vous unit.(11)

c) Messagers et prophètes

Il existe des degrés de prophéties puisque dans la sourate du "Voyage Nocturne" se trouve le verset:

Parmi les prophètes, Nous avons donné à certains plus de faveurs qu'à d'autres.(12)

Ainsi qu'une distinction entre les Messagers envoyés et les prophètes:

Voilà les versets de Dieu, que Nous te [Muhammad] récitons avec la vérité ; et tu es, certes parmi les Envoyés. Parmi ces Messagers, Nous avons favorisé certains par rapport à d'autres. Il en est à qui Dieu a parlé ; et Il en a élevé d'autres en grade. À Jésus fils de Marie Nous avons apporté les preuves, et l'avons fortifié par le Saint Esprit.(13)

Lorsque Dieu envoie un Messager pour établir une Communauté, Il suscite, ensuite, des prophètes parmi ce peuple afin qu'ils protégent le Livre et la religion révélée et qu'ils annoncent la volonté de Dieu. Puis au moment où Dieu le souhaite, Il envoie une nouvelle Manifestation* de Son être avec une nouvelle religion pour remplacer la précédente. Ceci est établit par le Coran dans les versets suivants:

Certes, Nous avons donné le Livre à Moïse ; Nous avons envoyé après lui des prophètes successifs. Et Nous avons donné des preuves à Jésus fils de Marie, et Nous l'avons renforcé du Saint-Esprit. Est-ce qu'à chaque fois, qu'un Messager vous apporte des vérités contraires à vos souhaits vous vous enflez d'orgueil ? Vous traitez les uns d'imposteurs et vous tuez les autres.(14)

Et lorsque Dieu prit cet engagement des prophètes:"Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu'ensuite un Messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui, et vous devrez lui porter secours." Il leur dit:"Consentez-vous et acceptez-vous Mon Pacte à cette condition ?" Ils dirent:"Nous consentons." Dieu dit:"Soyez-en donc témoins. Et Me voici, avec vous, parmi les témoins."(15)

Enfin, cette différence d'importance entre Messagers et prophètes est également visible par leur nombre respectif, plusieurs érudits l'ont noté:

Le Coran parle de certains d'entre eux comme ayant reçu les Livres Saints eux-mêmes ; les autres se sont contentés de suivre le Livre de leur devancier. Si (dans son al-Futuhat al-makkiyah, III, 607), Ibn 'Arabi rapporte, sans cité la source, une parole de Muhammad disant que Dieu a créé cent mille Adams, et que nous sommes les descendants du dernier d'entr eux, Ibn Hanbal (5/266) rapporte une autre parole de lui, pour préciser que Dieu a envoyé depuis Adam, 124000 Prophètes, dont 315 ont été des Porte-messages (reçurent les Livres révélés). Ce chiffre est cité également par Ibn Kathir (Bidayah, II, 251-2) et par Ibn Hajar, Matalib, N ° 3023, 3453 et 3454, d'après Ibn Abi Chaibah, Ibn Rahuyeh, Muhammad ibn Abi 'Umar, at-Tayalisi, al-Harith ibn Usamah et le Zawa'id d'Ibn Hibban).(16)

d) Moïse et les prophètes d'Israël

La Loi divine révélée aux Enfants d'Israël par l'intermédiaire de Moïse fut ensuite protégée, enrichie et fortifiée par les prophètes Josué, Samuel, David, Salomon, Isaïe, Jérémie, Ézéchiel, Osée, Jonas, Malachie, Daniel,... Cela jusqu'à Jean-Baptiste et Jésus.

Nous avons fait descendre la Torah dans laquelle il y a guide et lumière C'est sur sa base que les prophètes se sont soumis à Dieu, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre de Dieu, et ils en sont les témoins. Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce que Dieu a fait descendre, les voilà les mécréants.(17)

Dans la Bible, Dieu différencie clairement Moïse des autres prophètes - les Navi'im Hébreux -, lorsqu'Il dit:

Écoutez bien Mes paroles ! Lorsqu'il y aura parmi vous un prophète, c'est dans une vision que Moi, Yahvéh, Je Me révélerai à lui, c'est dans un songe que Je lui parlerai. Il n'en est pas ainsi de Mon serviteur Moïse ; toute Ma Maison lui est confiée. Je lui parle face à face, Je Me révèle à lui sans énigmes, et il voit une image de Yahvéh.(18)

e) Jésus-Christ et les prophètes

Jésus, fils de Marie, confirma la distinction entre Messager et prophètes en disant:
La reine du Midi sera réveillée lors du Jugement avec les hommes de cette génération et la condamnera et les condamnera, parce qu'elle est venu des extrémités de la terre pour écouter la sagesse de Salomon ; et voici plus que Salomon ici. Des hommes Ninivites se lèveront lors du Jugement avec cette génération et la condamneront, parce qu'ils se convertirent à la prédication de Jonas ; et voici plus que Jonas ici.(19)

En effet, Jésus est un Messie et un Messager, tandis que Salomon et Jonas ne sont que des prophètes.

Après l'ascension de Jésus-Christ, la prophétie ne s'est pas éteinte puisque la Tradition chrétienne met en parallèle les Épîtres de Saint Paul et des apôtres de Jésus avec les Textes prophétiques de l'Ancien Testament. Le Nouveau Testament lui-même parle de prophètes (par exemple Agabus, Barnabas, Jude, Silas, Jean).(20)

f) Muhammad et les prophètes bibliques

De la même façon, l'Envoyé de Dieu a déclaré:

J'ai des moments avec Dieu auxquels ni un prophète envoyé ni un ange proche de Dieu ne peuvent atteindre.(21)


1.2. Muhammad, le Sceau des prophètes

Le seul verset coranique susceptible d'établir l'épuisement de la prophétie se situe au coeur de la polémique portant sur le nouveau statut des enfants adoptés et des femmes ; il dit simplement:

Muhammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes, mais il est le Messager de Dieu et le Sceau des prophètes. Dieu est Omniscient.(1)

Il n'y a aucun doute à ce sujet, Muhammad - sur lui la prière et la paix - est un des Messagers de Dieu (le Rasul Allah) et il est le Sceau des prophètes (le Khatam Anbiya') ; mais doit-il être le dernier des Messagers ? Non, car la Tradition islamique annonce la venue du Mahdi et le Texte promet le Retour de Jésus-Christ.

Il existe trois degrés de compréhension du titre exceptionnel de "Sceau des prophètes" que Dieu accorde à Muhammad dans le Coran.

a) Une explication historique

L'explication historique consiste à considérer le titre de "Sceau des prophètes" comme un garde-fou que Dieu plaça dans le Texte afin de protéger la Communauté Musulmane des imposteurs.

Elle est fondée sur ce Hadith rapporté par Abu Dawud, où l'Envoyé de Dieu se lamente sur le sort de sa Communauté religieuse après sa mort:

Je crains seulement pour ma Communauté des guides aveugles ; et si le sabre est levé contre elle, il ne s'abaissera plus jusqu'au Jour du Jugement. L'Heure n'aura pas lieu tant que des tribus de ma Communauté n'auront pas rejoint les Associateurs, et que d'autres n'auront pas adoré les idoles. Il y aura dans ma Communauté trente imposteurs, chacun prétendant être prophète, or c'est moi qui suis le Sceau des prophètes et il n'y aura pas de prophète après moi.(2)

Cette situation commença du vivant du Prophète Muhammad et continua jusqu'au Khalifat de Abu Bakr:

Ainsi du vivant du Prophète - que la bénédiction et le salut de Dieu soient sur lui, et ce à partir de la fin de la dixième année de l'hégire, des imposteurs sont apparus et se sont proclamés prophètes, à l'exemple de Musaylima, al-Aswad al-'Ansi, 'Alqama ibn 'Altha, Umm Rafl Salama fille de Malik et d'autres.(3)

D'autres ont profité de la mort du Messager de Dieu - que la bénédiction et le salut de Dieu soient sur lui - pour prétendre à sa succession, et ont même proclamé qu'ils étaient eux-mêmes de nouveaux prophètes ! Parmi eux nous citons: Toulayha al Asdi, al-Aswad al-'Ansi, Musaylima al-kadhdhab ("le menteur"), Sajah la Tamimite, etc.(4)

Voici à titre d'exemple l'histoire du faux prophète Musaylima:

Musaylima fut le plus rusé de tous les imposteurs qui ont prétendu à la prophétie. Il était de la région d'al-Yamama. Il avait été reçu par le Messager de Dieu - que la bénédiction et le salut de Dieu soient sur lui - avec la délégation des Banou Hanifa. À son retour auprès des siens, il avait prétendu être le partenaire du Prophète Muhammad - que la bénédiction et le salut de Dieu soient sur lui - dans la prophétie. Il avait appelé son peuple, qui l'avait suivi ! [...]

Après la mort du prophète - que la bénédiction et le salut de Dieu soient sur lui, l'occasion se présenta à Musaylima. Il forma une grande armée. Il affronta l'armée d'une prophétesse chrétienne, du nom de Sajah. Cette femme s'était indignée de ce que les prophètes étaient toujours des hommes. Elle avait pris la décision d'attaquer Médine à la tête d'une armée puissante. En route, elle avait rencontré Musaylima ; ce dernier voyant en elle une sérieuse concurrente, et sachant de plus qu'il ne pourrait pas la vaincre par les armes, s'était mis à la courtiser. Sajah était tombée dans son piège et ils s'étaient mariés. Fort de sa nouvelle armée composée de 40 000 hommes, Musaylima avait entamé son épopée.

Le Calife Abu Bakr - que Dieu soit satisfait de lui - envoya 'Ikrima ibn Abi Jahl pour le combattre, tout en lui recommandant d'attendre les renforts menés par Shurahbil ; mais 'Ikrima s'était empressé d'attaquer Musaylima, l'attaque se soldant par la déroute totale des Musulmans. [...] D'un autre côté, Abu Bakr ordonna aussi à Shurahbil d'attendre l'arrivée de Khalid ibn al-Walid avec son armée. Khalid mena la bataille contre Musaylima. Au début, l'armée Musulmane subit un dur échec, et de nombreux Compagnons du Prophète - que la bénédiction et le salut de Dieu soient sur lui - tombèrent comme martyrs dans cette bataille. [...] Khalid ibn Walid - que Dieu soit satisfait de lui - changea alors de tactique pour défaire Musaylima. Par une attaque surprise, il changea le court de la bataille. Musaylima s'enfuit avec quelques-uns de ses lieutenants ; ils se réfugièrent dans un jardin fortifié. Mais les Musulmans réussirent à y entrer, en lançant un des leurs par-dessus la muraille, et qui réussit à leur ouvrir la porte. Musaylima fut tué ainsi que ses compagnons.(5)

b) Une explication mystique

L'explication mystique consiste à mettre en parallèle le titre de "Sceau des prophètes" porté par Muhammad et aux titres portés par Jésus-Christ. Ainsi, dans Jésus Dans La Tradition Soufie, Faouzi Skali écrit:

C'est toujours dans la perspective de cette identification essentielle que peut se comprendre la similitude frappante de certaines paroles de Jésus et de Muhammad. Le premier dit:"En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham existât, je suis." (Jean 8:58), et:"Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le principe et la fin." (Apocalypse 22:13). Ce à quoi Muhammad fait écho dans un Hadith:"Je suis le premier des Prophètes créé et le dernier Envoyé, je fus Prophète alors qu'Adam était encore entre l'eau et l'argile."(6)

c) Une explication eschatologique

L'explication eschatologique considère le titre de "Sceau des prophètes" comme une indication de la puissance et de la nouveauté de la Mission que Dieu révélera à Jésus lors de son Retour. Elle identifie le Retour de Jésus avec "la Grande Nouvelle"(7) annoncée dans le Saint Coran, ainsi qu'avec "la voix du septième ange"(8) entendue par Saint Jean le Nabi car, selon son OEuvre prophétique, lorsque le septième ange sonnera de la Trompette, le mystère de Dieu s'accomplira, comme Il l'a annoncé à Ses serviteurs, les prophètes.

Tous les Messagers et les prophètes depuis Adam jusqu'à Muhammad ont prophétisés la venue de l'ère messianique et paradisiaque du Royaume de Dieu sur Terre ; d'après l'explication eschatologique, le Retour de Jésus ouvrira cette ère nouvelle.

Une explication plus détaillée de l'explication eschatologique du "Sceau des prophètes" sera donnée plus loin dans le passage intitulé L'avènement d'une ère nouvelle qui se trouve dans le sous-chapitre L'Ordre Mondial de Baha'u'llah du chapitre 10.


1.3. Le dernier des Envoyés de Dieu

Chaque religion pense que le révélateur de sa religion est le dernier Envoyé de Dieu.

Pour les Juifs, Moïse est le plus grand des prophètes et la Torah ne sera jamais remplacée car elle est parfaite. Jamais un Messager semblable à Moïse ne viendra aux Enfants d'Israël, Esdras est considéré comme le dernier des prophètes d'Israël et selon l'expression du Talmud Babylonien "la Torah n'est plus au ciel", c'est-à-dire qu'aucune réforme religieuse se réclamant de la prophétie ne peut être acceptée par le Judaïsme. Seul le Messie viendra à la Fin des Temps (ou les Messies selon de nombreuses Traditions) pour faire revenir les Juifs en Terre Sainte, pour rétablir l'État d'Israël et pour expliquer et appliquer la Torah.

Pour les Chrétiens, Jésus-Christ est le Fils unique de Dieu dont "les paroles ne passeront point"(1) car l'Evangile est parfait et éternel ; donc pour eux aucun Messager ne peut venir après Jésus, mais il reviendra lui-même à la Fin des Temps.

De même, pour les Musulmans, le Prophète Muhammad est le dernier Envoyé de Dieu et la Loi du Coran ne sera jamais remplacée par une autre car elle est parfaite; seul le Mahdi et Jésus sont attendus à la Fin des Temps.

Le Coran dit même qu'au temps de Moïse une tradition identique existait déjà et empêchait les Hébreux de suivre leur Libérateur:

Certes, Joseph vous est venu auparavant avec les preuves évidentes, mais vous n'avez jamais cessé d'avoir des doutes sur ce qu'il vous avait apporté. Mais lorsqu'il mourut, vous dites alors:"Dieu n'enverra plus jamais de Messager après lui." C'est ainsi que Dieu égare celui qui est outrancier et celui qui doute.(2)

a) Les deux Mains de Dieu

Comment Dieu pourrait-Il être empêché d'envoyer un nouveau Messager ? Avec quelle corde les Mains de Sa générosité pourraient-elles être liées ?

Et les Juifs disent:"La Main de Dieu est fermée !" Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l'avoir dit. Au contraire, Ses deux Mains sont largement ouvertes.(3)

Commentaire du verset ci-dessus: Les deux Mains de Dieu sont la vie et la prophétie de Ses Envoyés, ainsi Muhammad Ibn el'Arabi écrivit à propos d'Adam, le premier des prophètes:"Lorsque Dieu dit à Iblis:"Qu'est-ce qui t'empêche de te prosterner devant ce lui que J'ai créé de Mes deux Mains ?" [Coran 38:75], la mention des deux Mains indique une distinction pour Adam ; Dieu fait ainsi allusion à l'union en Adam des deux formes, à savoir de la forme du monde et de la forme divine, qui sont les deux Mains de Dieu. (...) Or, tu connais maintenant le sens spirituel de la création du corps d'Adam, c'est-à-dire de sa forme apparente, et de la création de son esprit, qui est sa forme intérieure. Adam est donc à la fois Dieu et créature. Et tu as compris quel est son rang, à savoir celui de la synthèse [des qualités divines et humaines], synthèse en vertu de laquelle il est le Représentant de Dieu."(4)

b) Des Messagers à venir

Ce sont principalement les Traditions Mahométanes qui attestent que d'autres Messagers de Dieu - c'est-à-dire le Mahdi et Jésus - succéderont au Prophète Muhammad, mais quelques versets du Coran l'indiquent également.

Ses deux Mains libres des dogmes rigides, Dieu apportera le salut à Ses serviteurs, il convient donc aux croyants d'être attentifs au nouveau Messager de Dieu:

Ô vous qui croyez ! Répondez à Dieu et au Messager lorsqu'il vous appelle à ce qui vous donne la [vraie] vie, et sachez que Dieu s'interpose entre l'homme et son coeur, et que c'est vers Lui que vous serez rassemblés.(5)

Pour chaque Communauté il y a un terme. Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d'une heure et ils ne peuvent le hâter non plus. Ô enfants d'Adam ! Si des Messagers parmi vous viennent pour vous exposer Mes signes [ou versets], alors ceux qui acquièrent la piété et se réforment, n'auront aucune crainte et ne seront point affligés. Et ceux qui traitent de mensonges Nos signes et s'en écartent avec orgueil sont les gens du feu et ils y demeureront éternellement. Quel pire injuste que celui qui invente un mensonge contre Dieu, ou qui traite de mensonges Ses signes ? Ceux-là auront la part qui leur a été prescrite ; jusqu'au moment où Nos Envoyés viennent à eux pour leur enlever l'âme, en leur disant:"Où sont ceux que vous invoquiez en dehors de Dieu ?" Ils répondront:"Nous ne les trouvons plus." Et ils témoigneront contre eux-mêmes qu'ils étaient mécréants.(6)

Les infidèles parmi les Gens du Livre, ainsi que les Polythéistes, ne cesseront pas de mécroire jusqu'à ce que leur vienne la Preuve évidente: un Messager, de la part de Dieu, qui leur récite des feuilles purifiées, dans lesquelles se trouvent des prescriptions d'une rectitude parfaite.(7)


2. La Révélation progressive

2.1. Le Rappel de la Révélation.

a) Un Rappel pour l'univers

La Révélation est un Rappel constant de l'Existence et de la Volonté de Dieu, ainsi que de Sa Présence auprès des hommes.

En effet, la Mission de Noé était déjà considérée comme "un Rappel des Signes de Dieu,"(1) et la Torah apportée à Moïse comme "le Livre du discernement ainsi qu'une Lumière et un Rappel pour les gens pieux."(2)

Concernant le Christ, Dieu dit:"Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Torah avant lui. Et Nous lui avons donné l'Évangile où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Torah avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux."(3)

Enfin, la Révélation de l'Islam est également un Rappel pour l'univers:

Ô gens du Livre ! Notre Messager est venu pour vous éclairer après une interruption des Messagers afin que vous ne disiez pas:"Il ne nous est venu ni annonciateur ni avertisseur." Voilà, certes, que vous est venu un annonciateur et un avertisseur. Dieu est Omnipotent.(4)

Faouzi Skali explique clairement dans Jésus Dans La Tradition Soufie:

L'Islam affirme sans ambiguïté que tous les Envoyés divins ont essentiellement apporté le même Message. La Sagesse divine a cependant établi une économie spirituelle des révélations, selon laquelle la Vérité une et immuable s'exprime selon des modalités différentes. C'est en se penchant sur la véritable signification de chaque Tradition religieuse, et non pas sur leurs déformations circonstancielles par les hommes et les sociétés, que l'on pourra peut-être comprendre de quelle manière le Message de Dieu est toujours le même et quelles sont les correspondances qui se tissent entre les différentes Traditions. Il s'agit, pour ce qui nous concerne ici, de l'Islam et du Christianisme qui partagent, dès le départ, une référence essentielle commune, Jésus, et une même vocation, le monothéisme.(5)

La diversité des dispositions intérieures implique également la diversité théophanique, celle des aspects spirituels sous lesquels Dieu Se manifeste à Ses saints et Ses prophètes. C'est ainsi que, sur le plan de la connaissance, se présente le cycle des révélations, comme un processus d'épiphanies ininterrompu, où Dieu Se révèle chaque fois d'une manière conforme à la personnalité spirituelle de chaque Envoyé. À quelque niveau que nous nous placions, nous retrouvons toujours cette conception centrale de la Tradition Islamique: celle du reflet d'une Lumière unique à travers une diversité de miroirs.(6)

L'Islam se présente comme une Tradition qui réactualise tous les enseignements transmis par les prophètes envoyés sur Terre avant Muhammad. Chaque prophète délivre le Message qui lui a été providentiellement inspiré et qui correspond aux besoins d'un peuple et d'une époque donnés. Chacun d'entre eux est un Signe (ayat) et un Rappel pour les Hommes, et, de ce fait, les Musulmans n'accordent pas de prééminence à l'un d'entre eux:"Dites:"Nous croyons en Dieu, à ce qui nous a été révélé, à ce qui a été révélé à Abraham, à Ismaël, à Isaac, à Jacob et aux Tribus (d'Israël), à ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, à ce qui a été donné aux prophètes de la part de leur Seigneur. Nous n'avons de préférence pour aucun d'entre eux: nous sommes Musulmans."" (Coran 2:136).(7)

b) La révélation progressive du Coran

De même que la Bible fut progressivement et lentement révélée aux Juifs, puis aux Chrétiens, durant plus de mille ans, le Coran fut lui aussi graduellement révélé au Prophète.

Et c'est en toute vérité que Nous l'avons fait descendre [le Coran], et avec la vérité il est descendu, et Nous ne t'avons envoyé qu'en annonciateur et avertisseur. [Nous avons fait descendre] un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l'avons fait descendre graduellement.(8)

La révélation progressive du Coran fut une épreuve pour les rebelles et une fortification pour les croyants:

Et ceux qui ne croient pas disent:"Pourquoi n'a-t-on pas fait descendre sur lui le Coran en une seule fois ?" Nous l'avons révélé ainsi pour raffermir ton coeur. Et Nous l'avons récité soigneusement.(9)

En vérité c'est Nous qui avons fait descendre sur toi le Coran graduellement. Endure donc ce que ton Seigneur a décrété, et n'obéis ni au pécheur, parmi eux, ni au grand mécréant.(10)


2.2. Pourquoi la Révélation ne descend-elle pas en une seule fois ?

a) L'Inconnaissable, la Source Mystérieuse

Dieu est de par Sa Nature au-delà de tout entendement humain, Il est Inconnaissable.

Tout ce qui est dans les cieux et la terre glorifie Dieu. Et c'est Lui le Puissant, le Sage. À Lui appartient la souveraineté des cieux et de la terre. Il fait vivre et Il fait mourir, et Il est Omnipotent. C'est Lui le Premier et le Dernier, l'Apparent et le Caché et Il est Omniscient.(1)

Nous ne pouvons pas Le comprendre. Les noms et les attributs de Dieu ne sont pas Son essence, Son mystère ; ces noms ne sont que des mots humains pour décrire l'indescriptible ; comme Baha'u'llah le remarqua:

Ô fils de l'homme ! Mon éternité est Ma création, Je l'ai créée pour toi ; fais d'elle une tunique pour ton temple. Mon unité est Mon oeuvre, Je l'ai façonnée pour toi ; prends-le pour vêtement afin que tu sois, à jamais, l'expression de Mon Être éternel. (2)

Ô fils de l'homme ! Ma majesté est le don que Je te fais, et Ma grandeur est le gage de Ma miséricorde envers toi. Quant à ce qui Me convient, personne ne le comprendra et nul ne peut l'exprimer. En vérité, Je l'ai gardé dans Mes réserves secrètes et dans les trésors de Mon commandement, en signe de Ma tendre bonté pour Mes serviteurs et de Ma miséricorde envers Mon peuple.(3)

Allah'u'Akbar, Dieu est le Plus Grand, dit l'invocation suprême des Musulmans. Plus grand que tout ce qui peut être imaginé, su ou compris de Lui.

b) Transcendance et immanence de Dieu

Mais grâce à la complète altérité de Sa Nature avec la nature humaine, Sa transcendance et Sa grandeur dépassant l'immensité Lui permet de se rendre plus proche de nous-même que notre propre âme.

Et c'est ainsi qu'Il atteste:

Nous avons effectivement créé l'Homme et Nous savons ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire.(4)

Ni Ma terre, ni Mon ciel ne peuvent Me contenir, mais le coeur de Mon fidèle serviteur Me contient.(5)

c) Le Maître de l'Histoire humaine

C'est ainsi qu'au travers d'innombrables Messagers et prophètes, Dieu a su entrer dans le coeur des hommes et des femmes, et qu'Il a fait progressé bonté, savoir et morale humaines. En nous faisant quitter notre état animal, Il souhaite faire de nous des êtres nobles et droits.

Pendant cette lente évolution qui a pris des milliers d'années et qui se développera encore durant des siècles, Dieu a donné aux hommes une Révélation correspondant aux besoins et aux capacités de chaque peuple.

Le Miséricordieux va jusqu'à s'exprimer dans la langue et avec les symboles du peuple auquel il s'adresse:"Et nous n'avons envoyé de Messager qu'avec la langue de son peuple, afin de les éclairer."(6)

Sans cette précaution divine, l'humanité serait brûlée par la Parole, comme des plantes soumises à un soleil trop puissant se dessèchent. Sans cette source divine d'adaptation aucun peuple n'aurait accepté de suivre son Messager. Comment les Hébreux, sortant de l'esclavage, auraient-ils pu accepter Moïse s'il avait prêché:

Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.(7)

Comment les Arabes qui enterraient leurs filles vivantes(8), qui considéraient la femme comme un butin et en épousaient jusqu'à dix auraient-ils accepté la monogamie ou l'égalité juridique entre la femme et l'homme ?

d) La Révélation progressive des mystères divins

Chaque prophète, quelle que soit sa Mission extérieure, est avant tout un saint (wali), un connaissant de Dieu ('arif). Mais dans les faits, la Réalité spirituelle des prophètes n'est pas dévoilée au commun, car il faut parler aux gens dans la mesure de leur intelligence, comme l'expose le Hadith suivant:"Un jour que Muhammad enseignait le verset:"Dieu est Celui qui a créé les sept Cieux." (Coran 65:12), un sens particulier de celui-ci lui fut révélé. On demanda à Ibn Abbas ce qu'il avait entendu du Prophète à ce sujet. Il répondit:"Si je vous le disais, vous me tueriez à coups de pierres !""(9)

La Révélation doit donc se faire progressivement pour stimuler et accompagner le développement des capacités intellectuelles, spirituelles, techniques et morales de l'humanité ; selon le conseille du Prophète Muhammad:"Parle aux gens selon la mesure de leur intelligence."(10)

Dieu, dans la sourate el-Hijr du Saint Coran, dit:

Et il n'est rien dont Nous n'ayons les réserves et Nous ne le faisons descendre que dans une mesure déterminée.(11)

Car comme l'explique Jalalu'd-Din Rumi:

Les paroles sont illimitées, mais elles descendent à la portée du chercheur. "Il n'existe rien chez Nous dont Nous n'ayons des trésors, tandis que Nous n'en faisons descendre que dans une mesure connue." La sagesse est comme la pluie, elle est infinie dans sa source, mais elle descend dans une mesure convenable, en hiver, au printemps, en été et en automne, à sa mesure, plus ou moins. Mais d'où elle descend, elle est illimitée. On enveloppe le sucre dans du papier, et les remèdes sont également enveloppés par les apothicaires. Cependant, la quantité de sucre n'est pas celle que l'on met dans du papier, alors que les réserves de sucre et de médicaments sont illimitées. Comment seraient-elles contenues dans du papier ? On a critiqué le fait que le Coran soit descendu pour Muhammad mot par mot et non sourate par sourate. Muhammad (sur lui le salut de Dieu !) a dit:"Que racontent ces sots ? Si le Coran descendait tout entier en moi, je fondrais et serais annihilé." Car celui qui sait comprend avec peu de choses beaucoup de choses, et avec une seule ligne des recueils entiers.(12)

Et plus loin, Rumi ajoute:

Dieu le Très Haut a créé ces voiles pour des fins utiles, si la Beauté divine se manifestait sans voiles, nous ne le supporterions pas et ne pourrions pas nous en réjouir. Grâce à ces voiles, nous sommes aidés et réconfortés. Le soleil, à la lumière duquel nous voyons et marchons et qui nous permet de distinguer ce qui est bon de ce qui est mauvais, qui nous comble de sa chaleur et rend les arbres et les jardins fertiles, qui transforme par ses rayons les fruits verts, acides et amers en fruits mûrs et doux, qui fait scintiller les mines d'or et d'argent, les rubis et les coralines, si ce soleil qui produit tant de bienfaits s'approchait davantage, il ne causerait que malheur: la terre entière et toutes les créatures brûleraient et seraient anéanties. Lorsque le Dieu Très Haut Se manifeste à la montagne avec un voile, il rend beaux les arbres, les fleurs et la verdure, et lorsqu'Il Se manifeste sans voiles, Il renverse et pulvérise toute chose. "Et quand son Seigneur S'est manifesté à la montagne, Il l'a fait tomber en poussière." [Q 7:143].(13)

De la même façon, Jésus avait déjà dit à ses disciples:

J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les supporter maintenant.(14)


2.3. Une nouvelle Loi révélée

La Loi révélée est un guide devant servir à élever l'humanité dans la droiture et devant l'élever vers Dieu. Lorsque sous l'influence de la Loi révélée l'humanité a dépassé les exigences de celle-ci, Dieu envoie un nouveau Messager avec une nouvelle Loi. C'est ainsi que la Torah fut remplacée par l'Évangile et que le Coran succéda à la Bible.

Chaque Loi est, cependant, divine et parfaite pour le peuple et l'époque à laquelle elle fut révélée, comme le confirme le Coran:

Puis Nous avons donné à Moïse le Livre complet en récompense pour le bien qu'il avait fait, et comme un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde. Peut-être croiraient-ils en leur rencontre avec leur Seigneur.(1)

a) La révélation et le Coran

Certains se demanderont: Le Coran ne contient-il pas toute la vérité et toute la révélation divine ?

À ceux-là, le Prophète a lui-même répondu, selon ed-Daraqutni:

Dieu a prescrit des obligations, ne les délaissez pas ; et Il a fixé des limites, ne les outrepassez pas ; et Il s'est tu au sujet de certaines choses, non pas par oubli, alors ne cherchez pas après elle.(2)

Et le Saint Coran ajoute sans ambiguïté:

Quand bien même tous les arbres de la terre se changeraient en calames [plumes pour écrire], quand bien même l'océan serait un océan d'encre où conflueraient sept autres océans, les paroles de Dieu ne s'épuiseraient pas. Car Dieu est Puissant et Sage.(3)

Dis:"Si la mer était une encre [pour écrire] les paroles de mon Seigneur, certes la mer s'épuiserait avant que ne soient épuisées les paroles de mon Seigneur, quand même Nous lui apporterions son équivalent comme renfort."(4)

Jalalu'd-Din Rumi raconte cette anecdote:

Je parlais avec un récitant du Coran, lui disant:"Le Coran déclare:"Dis: Si l'océan était de l'encre pour écrire les paroles de mon Seigneur, il serait épuisé avant que ne le soient celles de mon Seigneur." Avec cinquante dirhams d'encre, on peut écrire le Coran tout entier. C'est un secret de la science de Dieu, mais ce n'est pas toute la science de Dieu. Un droguiste a mis dans un bout de papier un peu de drogue. Si on dit:"Toute la boutique de l'apothicaire s'y trouve", c'est une sottise. Enfin, à l'époque de Moïse, de Jésus et des autres prophètes, le Coran, les paroles de Dieu, existaient aussi, mais n'étaient pas en langue arabe." Je tenais pareils propos (au récitant), mais j'ai vu que mes paroles ne l'atteignaient pas. J'y ai donc renoncée.(5)

b) Abrogation de versets

D'autres diront: Dieu peut-Il abroger le Coran et le remplacer par un autre Livre ?

À ceux-là le Coran répond:
Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas que Dieu est Omnipotent ?(6)

Et nous avons certes envoyé avant toi [Muhammad] des Messagers, et leur avons donné des épouses et des descendants. Et il n'appartient pas à un Messager d'apporter un miracle, si ce n'est qu'avec la permission de Dieu. Chaque échéance a son terme prescrit. Dieu efface ou confirme ce qu'Il veut et l'Écriture primordiale est auprès de Lui.(7)
Il fait descendre, par Son ordre, les anges, avec la révélation, sur qui Il veut parmi Ses serviteurs.(8)

Quand Nous remplaçons un verset par un autre - et Dieu sait mieux ce qu'Il fait descendre - ils disent:"Tu n'es qu'un menteur !" Mais la plupart d'entre eux ne savent pas.(9)

Si Nous voulons, Nous pouvons certes faire disparaître ce que Nous t'avons révélé ; et tu n'y trouverais par la suite aucun défenseur contre Nous.(10)

Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n'ait récité sans que Satan n'ait essayé d'intervenir dans sa récitation. Dieu abroge ce que Satan suggère, et Dieu renforce Ses versets. Dieu est Omniscient et Sage.(11)


3. L'Islam

3.1. La division de la Communauté humaine

Tous les humains ne forment qu'une seule Communauté issue d'une famille unique et même d'une personne unique.

Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux là a fait répandre [sur la Terre] beaucoup d'hommes et de femmes. Craignez Dieu au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Dieu vous observe parfaitement.(1)

Ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et Grand Connaisseur.(2)

" Les gens formaient une seule Communauté."(3) Mais, avec le temps, les liens du sang se rompirent et la famille humaine se divisa en tribus, puis en peuples. Égoïsme, jalousie, mensonge, haine, violence, misère, crime, famine, guerres, nationalisme, esclavage, racisme et génocides s'immiscèrent entre les hommes, dressèrent entre les nations les unes contre les autres.

Alors, Dieu envoya des prophètes comme annonciateurs et avertisseurs ; et Il fit descendre avec eux le Livre contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences. Mais, ce sont ceux-là mêmes à qui il avait été apporté, qui se mirent à en disputer, après que les preuves leur furent venues, par esprit de rivalité ! Puis Dieu, de par Sa Grâce, guida ceux qui crurent vers cette vérité sur laquelle les autres disputaient. Et Dieu guide qui Il veut vers le chemin droit. Pensez-vous entrer au Paradis alors que vous n'avez pas encore subi des épreuves semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous ? Misère et maladie les avaient touchés ; et ils furent secoués jusqu'à ce que le Messager, et avec lui, ceux qui avaient cru, se fussent écriés:"Quand viendra le secours de Dieu ?" Quoi ! Le secours de Dieu est sûrement proche.(4)

Le message divin éternel d'amour et de paix devint une cause d'épreuve et de jugement pour les peuples, afin de distinguer les coeurs féconds des coeurs stériles ; c'est une des coutumes de Dieu avec Ses peuples, ainsi qu'on le voit dans les Écritures.
En effet, lors de la venu d'un nouveau Messager et d'une nouvelle religion après plusieurs siècles de silence, c'est une véritable épreuve pour chaque croyant sincère de chercher si le prétendant à la prophétie est la Vérité ou la vanité. Sur cette décision repose notre salut, c'est sur elle que sera notre Jugement et c'est elle qui nous fera entrer au Paradis et en Enfer.

Et c'est ainsi que Nous t'avons révélé un Coran arabe, afin que tu avertisses la Mère des cités [la Mecque] et ses alentours et que tu avertisses du Jour du Rassemblement, sur lequel il n'y a pas de doute. Un groupe au Paradis et un groupe dans la Fournaise ardente. Et si Dieu avait voulu, Il en aurait fait une seule Communauté. Mais Il fait entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et les injustes n'auront ni maître ni secoureur. Ont-ils pris des maîtres en dehors de Lui ? C'est Dieu qui est le seul Maître et c'est Lui qui redonne la vie aux morts ; et c'est Lui qui est Omnipotent. Sur toutes vos divergences, le Jugement appartient à Dieu. Tel est Dieu, mon Seigneur, en Lui je place ma confiance et c'est à Lui que je retourne.(5)

[Vous avez trouvé] une Communauté [Chrétienne] plus forte et plus nombreuse que l'autre [Juive]. Dieu ne fait, par là, que vous éprouver. Et, certes, Il vous montrera clairement, au Jour de la Résurrection ce sur quoi vous vous opposiez. Si Dieu avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule Communauté. Mais Il laisse s'égarer qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes, interrogés sur ce que vous faisiez.(6)

Ce n'est pas par la violence et la contrainte que le message divin rassemblera les coeurs des hommes ; c'est uniquement l'amour, la paix et l'unité, nés de la Révélation divine, qui peut réunir les Enfants d'Adam et mettre fin à la haine et la violence. Seule la vérité issue de la Révélation peut trancher les divergences dogmatiques entre les religions divines, à Dieu seul appartient l'autorité de juger et de régner.

Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? Il n'appartient nullement à une âme de croire si ce n'est avec la permission de Dieu. Et Il voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas. Dis:"Regardez ce qui est dans les Cieux et sur la Terre." Mais ni les preuves ni les Avertisseurs [prophètes] ne suffisent à des gens qui ne croient pas. Est-ce qu'ils attendent autre chose que des châtiments semblables à ceux des peuples antérieurs ? Dis:"Attendez ! Moi aussi, j'attends avec vous." Ensuite, Nous délivrerons Nos Messagers et les croyants. C'est ainsi qu'il Nous incombe de délivrer les croyants. Dis:"Ô gens ! Si vous êtes en doute sur ma religion, moi, je n'adore point ceux que vous adorez en dehors de Dieu ; mais j'adore Dieu qui vous fera mourir. Et Il m'a été commandé d'être du nombre des croyants." Et [Il m'a été dit]:"Oriente-toi exclusivement sur la religion en pur monothéiste ! Et ne sois pas du nombre des polythéistes ; et n'invoque pas, en dehors de Dieu, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes."(7)

Malgré les divisions actuelles, il demeure l'espérance qu'au Jour du Rassemblement final, toutes les divergences disparaîtront face à la Vérité divine qui est unique comme des ombres fugitives face au Soleil de Réalité.

Si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule Communauté. Or, ils ne cessent d'être en désaccord [entre eux], sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé miséricorde. C'est pour cela qu'Il les a créés.(8)

Comme toutes les religions antérieure à l'Hégire, la Communauté Musulmane s'est divisée en sectes rivales et contradictoires, comme le prophétisait le Coran.

Cette Communauté, la vôtre, est une seule Communauté, tandis que Je suis votre Seigneur. Craignez-Moi donc. Mais ils se sont divisés en sectes, chaque secte exultant de ce qu'elle détenait.(9)

Certes, cette Communauté qui est la vôtre est une Communauté unique et Je suis votre Seigneur. Adorez-Moi donc. Ils se sont divisés en sectes ; mais tous, retourneront à Nous.(10)

Et ceux à qui le Livre [le Coran] a été donné ne se sont divisés qu'après que la preuve leur fut venue. Il ne leur a été commandé, cependant, que d'adorer Dieu, Lui vouant un culte exclusif, d'accomplir la Salat* et d'acquitter la Zakat*. Et voilà la religion de droiture.(11)

Ceci pose un problème: Si l'Islam est lui-même divisé, comment unira-t-il l'humanité en une Communauté unique ?


3.2. La supériorité de l'Islam

L'Islam est un rappel constant de la miséricorde et de la justice, de la transcendance et de l'immanence de Dieu. C'est un échange, un souffle d'exaltation de la bouche du serviteur vers le Très-Haut, son Créateur, et c'est la Parole coranique inspirée au coeur du Prophète Muhammad [sur lui prière et paix].
L'Islam, c'est la soumission volontaire de la nature pécheresse de l'homme à la Volonté purificatrice du Seigneur, et c'est la pacification des doutes et des peurs du croyant.

Dans le plan divin de la Révélation progressive, l'Islam est une confirmation du Christianisme en ce qui concerne l'ouverture de l'Alliance divine aux non Juifs. En effet, l'envoie par Dieu d'un Messager à un autre peuple qu'aux Juifs est la plus grande confirmation possible "qu'il n'y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre ; mais que Christ est tout et en tous."(1)
C'est également l'accomplissement de cette promesse de Dieu à Abraham:" Je te bénirai et Je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Toutes les nations de la Terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à Ma Voix."(2)
Enfin, l'Islam est le rétablissement du monothéisme pur et de l'adoration exclusive de Dieu, c'est le retour au Dieu Un d'Israël ainsi que la condamnation des erreurs doctrinales et dogmatiques des Chrétiens. Il est ainsi révélé dans la sourate el-Imran:

Et il y a parmi eux certains [Chrétiens] qui roulent leurs langues en lisant le Livre pour vous faire croire que cela provient du Livre, alors qu'il n'est point du Livre ; et ils disent:"Ceci vient de Dieu, alors qu'il ne vient point de Dieu. Ils disent sciemment des mensonges contre Dieu. Il ne conviendrait pas à un être humain à qui Dieu a donné le Livre, la Compréhension et la Prophétie, de dire ensuite aux gens:"Soyez mes adorateurs, à l'exclusion de Dieu" ; mais au contraire, [il doit dire]:"Devenez des savants, obéissant au Seigneur, puisque vous enseignez le Livre et vous l'étudiez." Et il ne va pas vous commander de prendre pour seigneurs anges et prophètes. Vous commanderait-il de rejeter la foi, vous qui êtes Soumis [Musulmans] ? Et lorsque Dieu prit cet engagement des prophètes:"Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu'ensuite un Messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui, et vous devrez lui porter secours." Il leur dit:"Consentez-vous et acceptez-vous Mon Pacte à cette condition ?" Ils dirent:"Nous consentons." Dieu dit:"Soyez-en donc témoins. Et Me voici, avec vous, parmi les témoins." Quiconque ensuite tournera le dos, alors ce sont eux qui seront les pervers. Désirent-ils une autre religion que celle de Dieu, alors que se soumet à Lui, bon gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et sur la terre, et que c'est vers Lui qu'ils seront ramenés ? Dis:"Nous croyons en Dieu, à ce qu'on a fait descendre sur nous, à ce qu'on a fait descendre sur Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus [d'Israël], et à ce qui a été apporté à Moïse, à Jésus et aux prophètes, de la part de leur Seigneur, nous ne faisons aucune différence entre eux ; et c'est à Lui que nous sommes Soumis [Musulmans]. Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agréé, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants. Comment Dieu guiderait-Il des gens qui n'ont plus la foi après avoir cru et témoigné que le Messager [Muhammad] est véridique, et après que les preuves leur sont venues ? Dieu ne guide pas les gens injustes.(3)

Le Coran condamne ceux qui abandonnent l'Islam pour retourner au polythéisme ou au trinitarisme des Chrétiens.

L'Islam, c'est la Paix intérieure (Salam) entre l'Homme et son Créateur, c'est une Soumission confiante entre les Mains du Miséricordieux, et une certitude absolue d'être dans le droit chemin. C'est la religion éternelle de tous les Messagers et de tous les prophètes de Dieu, dont parle la sourate el-Imran:

Certes, la religion acceptée par Dieu est l'Islam. Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu'après avoir reçu la science. Et quiconque ne croit pas aux Signes de Dieu, alors Dieu est prompt à demander compte ! S'ils te contredisent, dis-leur:"Je me suis entièrement Soumis [Musulman] à Dieu, moi et ceux qui m'ont suivi." Et dis à ceux à qui le Livre a été donné ainsi qu'aux illettrés:"Avez-vous embrassé l'Islam ?" S'ils embrassent l'Islam, ils seront bien guidés. Mais, s'ils tournent le dos, ton devoir n'est que la transmission [du Message]. Dieu, sur [Ses] serviteurs est Clairvoyant. Ceux qui ne croient pas aux Signes de Dieu, tuent sans droit les prophètes et tuent les gens qui commandent la justice, annonce-leur un châtiment douloureux.(4)

a) La religion d'Abraham.

L'Islam était déjà la religion d'Abraham.

Abraham n'était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement Soumis [Musulman] à Dieu et il n'était point du nombre des polythéistes. Certes les hommes les plus dignes de se réclamer d'Abraham, sont ceux qui l'ont suivi, ainsi que ce Prophète-ci, et ceux qui ont la foi. Et Dieu est l'allié des croyants. Une partie des gens du Livre aurait bien voulu vous égarer. Or ils n'égarent qu'eux-mêmes ; et ils n'en sont pas conscients.(5)

Dis:"C'est Dieu qui dit la vérité. Suivez donc la religion d'Abraham Musulman droit, et il n'était point des polythéistes.(6)

Et luttez pour Dieu avec tout l'effort qu'Il mérite. C'est Lui qui vous a élus ; et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion, celle de votre père Abraham, lequel vous a déjà nommés Soumis [Musulmans] avant [ce Livre] et dans ce [Livre], afin que le Messager soit témoin contre vous, et que vous soyez vous-mêmes témoins contre les gens. Accomplissez donc la Salat*, acquittez la Zakat* et attachez-vous fortement à Dieu. C'est Lui votre Maître. Quel Excellent Maître ! Et quel Excellent Soutien !(7)

Qui donc aura en aversion la religion d'Abraham, sinon celui qui sème son âme dans la sottise ? Car très certainement Nous l'avons choisi en ce monde ; et, dans l'au-delà, il est certes du nombre des gens de bien. Quand son Seigneur lui avait dit:"Soumets-toi ", il dit:"Je me soumets au Seigneur de l'univers." Et c'est ce qu'Abraham recommanda à ses fils, de même que Jacob:"Ô mes fils, certes Dieu vous a choisi la religion: ne mourrez point, donc, autrement qu'en Soumis [Musulman] ! Étiez-vous témoins quand la mort se présenta à Jacob et qu'il dit à ses fils:"Qu'adorerez-vous après moi ?" Ils répondirent:"Nous adorerons ta divinité et la divinité de tes pères, Abraham, Ismaël et Isaac, Divinité Unique et à laquelle nous sommes Soumis." Voilà une génération bel et bien révolue. A elle ce qu'elle a acquis, et à vous ce que vous avez acquis. On ne vous demandera pas compte de ce qu'ils faisaient. Ils ont dit:"Soyez Juifs ou Chrétiens, vous serez donc sur la bonne voie." Dis:"Non, mais nous suivons la religion d'Abraham, le modèle même de la droiture et qui ne fut point parmi les polythéistes." Dites:"Nous croyons en Dieu et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur ; nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis." Alors, s'ils croient à cela même à quoi vous croyez, ils seront certainement sur la bonne voie. Et s'ils s'en détournent, ils seront certes dans le schisme ! Alors Dieu te suffira contre eux. Il est l'Audient, l'Omniscient. Nous suivons la religion de Dieu ! Et qui est meilleur que Dieu en Sa religion ? C'est Lui que nous adorons.( 8)

b) Le Judaïsme.

C'est également l'Islam qu'a enseigné Moïse aux Enfants d'Israël.

Et Moïse dit:"Ô mon peuple, si vous croyez en Dieu, placez votre confiance en Lui si vous êtes Soumis [Musulman]."(9)

Ils dirent:"Nous croyons au Seigneur de l'univers, au Seigneur de Moïse et d'Aaron." - "Y avez-vous cru avant que je ne vous [le] permette ? dit Pharaon. C'est bien un stratagème que vous avez manigancé dans la ville, afin d'en faire partir ses habitants. Vous saurez bientôt. Je vais vous couper la main et la jambe opposées, et puis, je vous crucifierai tous." Ils dirent:"En vérité, c'est vers notre Seigneur que nous retournerons. Tu ne te venges de nous que parce que nous avons cru aux preuves de notre Seigneur, lorsqu'elles nous sont venues. Ô notre Seigneur ! Déverse sur nous l'endurance et fais nous mourir entièrement Soumis [Musulman]." (10)

c) Le Christianisme.

C'est encore l'Islam qu'est venu prêché Jésus à ses disciples.

Et quand J'ai révélé aux apôtres ceci:"Croyez en Moi et en Mon Messager [Jésus]." Ils dirent:"Nous croyons ; et atteste que nous sommes entièrement Soumis [Musulman]." (11)

Dans l'Évangile selon Saint Jean, Jésus proclame la Soumission confiante (Islam) et la Paix intérieure (Salam), par ses mots:

Je vous laisse la Paix, je vous donne ma Paix, je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre coeur ne soit pas troublé, et qu'il ne craigne rien. Vous avez entendu que je vous ai dit:"Je m'en vais, et je viens vers vous." Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père [Dieu], car le Père est plus grand que moi. Et maintenant je vous ai dit ces choses avant qu'elles arrivent, afin que, lorsqu'elles arriveront, vous croyiez.(12)

Et Saint Paul a écrit:
Maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. Car il est notre Paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation, l'inimitié, ayant anéanti par sa chair la Loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la Paix, et de les réconcilier, l'un et l'autre en un seul Corps, avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l'inimitié. Il est venu annoncer la Paix à vous qui étiez loin, et la Paix à ceux qui étaient près ; car par lui nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit.(13)

d) La Religion naturelle.

De tout temps, Dieu a envoyé Ses Messagers pour transmettre Sa Religion et appeler l'humanité à la voie droite. La conception superficielle et moderne qui conclue que les religions révélées par ces Messagers sont différentes les unes des autres est erronée puisque Dieu a envoyé Ses Messagers dans l'unique but de transmettre Sa Religion, la seule acceptée par Lui, et Sa Vérité, aussi inaccessible que Lui. Les religions révélées aux divers peuples à des époques différentes sont essentiellement identiques.
Par exemple, Jésus a supprimé certaines interdictions de la Torah (lois alimentaires, Shabbat,) et il a interdit le divorce autorisé par la Loi Mosaïque, mais le Christianisme authentique est l'accomplissement du Judaïsme car c'est Dieu Lui-même qui dicta la législation messianique.

Il vous a légiféré en matière de Religion, ce qu'Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t'avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus:"Etablissez la Religion, et n'en faites pas un sujet de divisions." Ce à quoi tu appelles les polythéistes leur paraît énorme. Dieu élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent. Ils ne se sont divisés [en religions] qu'après avoir reçu la Science et ceci par rivalité entre eux. Et si ce n'était une parole préalable de ton Seigneur pour un terme fixé, on aurait certainement tranché entre eux. Ceux à qui le Livre a été donné en héritage après eux sont vraiment à son sujet, dans un doute troublant. Appelle donc [les gens] à cela, reste droit comme il t'a été commandé, ne suis pas leurs passions, et dis:"Je crois en tout ce que Dieu a fait descendre comme Livre, et il m'a été commandé d'être équitable entre vous. Dieu est notre Seigneur et votre Seigneur. À nous nos oeuvres et à vous vos oeuvres. Aucun argument [ne peut trancher] entre nous et vous. Dieu nous regroupera tous. Et vers Lui est la destination."(14)

Dirige tout ton être vers la Religion exclusivement [pour Dieu], telle est la nature que Dieu a originellement donnée aux hommes - pas de changement à la création de Dieu. Voilà la religion de droiture ; mais la plupart des gens ne savent pas. Revenez repentants vers Lui ; craignez-Le, accomplissez la Salat* et ne soyez pas parmi les polythéistes, ou parmi ceux qui ont divisé leur Religion et sont devenus des sectes, chaque parti exultant de ce qu'il détenait.(15)

En effet, selon l'Envoyé de Dieu (rapporté par Abu Huraïra):
Les prophètes sont des frères parentaux, leurs mères sont différentes, mais leur Religion est unique.(16)

Enfin, la sourate el-Imran définit l'Islam comme la religion unique pratiquée dans les mondes spirituels et matériels:
Dieu atteste, et aussi les anges et les doués de science, qu'il n'y a pas de divinité à part Lui, le Mainteneur de la justice. Pas de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage ! Certes, la Religion acceptée de Dieu, c'est l'Islam. Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par agressivité entre eux, qu'après avoir reçu la science. Et quiconque ne croit pas aux Signes de Dieu, alors Dieu est prompt à demander compte !(17)

Et Nous avons enjoint à l'homme de la bonté envers ses père et mère: sa mère l'a péniblement porté et en a péniblement accouché ; et sa gestation et sevrage durent trente mois ; puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit:"Ô Seigneur ! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m'as comblé ainsi qu'à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne oeuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine. Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis [Musulmans]." Ce sont ceux-là dont Nous acceptons le meilleur de ce qu'ils oeuvrent et passons sur leurs méfaits, [ils seront] parmi les gens du Paradis, selon la promesse véridique qui leur était faite.(18)

Effectivement, le Jour où Jésus reviendra sur Terre pour appeler les gens à la Religion de Dieu et à la droiture, il sera un arbitre impartial et béni entre Chrétiens et Musulmans. Il sera la Preuve ultime de la véracité de l'Islam et un Messager divin qui jugea et réglera toutes les divergences entre les Enfants d'Abraham.
Il est donc primordial que Chrétiens et Musulmans soient sur leur garde et veillent car la Bible prophétise que, lors du Retour de Jésus-Christ, tous seront surpris:

Pour ce qui est des temps et des moments, vous n'avez pas besoin, frères, qu'on vous en écrive. Car vous savez bien vous-mêmes que le Jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront:"Paix et sûreté !" Alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point.(19)

Les mondes Chrétien et Musulman sont-ils préparés au Retour du Christ ? Peuvent-ils éviter de réitérer les atteintes commises contre lui lors de son premier Avènement ?


3.3. Le rang de la Communauté Musulmane

Dans le saint Coran, Dieu proclame à la face du monde entier:
Vous êtes la meilleure Communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez en Dieu. Si les gens du Livre [Juifs et Chrétiens] croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d'entre eux sont des pervers.(1)

Et lors du dernier pèlerinage du Prophète Muhammad à La Mecque, quelques mois avant sa mort, ce verset sur les prescriptions alimentaires fut révélé:
Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d'une chute ou morte d'un coup de corne, et celle qu'une bête féroce a dévorée - sauf celle que vous égorgez avant qu'elle ne soit morte. [Vous sont interdits aussi la bête] qu'on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd'hui, les mécréants désespèrent [de vous détourner] de votre religion: ne les craignez donc pas et craignez-Moi. Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché, alors Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.(2)

C'est ainsi qu'à chaque fois qu'un Messager de Dieu établit une Communauté, celle-ci devient le joyau de la civilisation:

Parmi ceux que Nous avons créés, il y a une Communauté qui guide [les autres] selon la vérité et par celle-ci s'exerce la justice. Ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements, Nous allons les conduire graduellement vers leur perte par des voies qu'ils ignorent.(3)

a) Les Juifs et les Chrétiens.

Grâce à Moïse, le peuple Juif a quitté l'esclavage en Égypte pour devenir le peuple élu de Dieu, comme le reconnaît le Coran:

Nous sauvâmes les Enfants d'Israël du châtiment avilissant de Pharaon qui était hautain et outrancier. À bon escient Nous les choisîmes parmi tous les peuples de l'univers, et leur apportâmes des miracles de quoi les mettre manifestement à l'épreuve.(4)

Ô Enfants d'Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, et que Je vous ai favorisés par dessus le reste du monde.(5)

De même, grâce au Christ, le monothéisme et le Christianisme ont submergé le polythéisme et la décadence de l'empire Romain.

b) La civilisation arabe et la Communauté Musulmane.

Pendant des millénaires, la péninsule arabe connut une des civilisations les plus barbares du monde: polythéisme, clanisme, esclavage et polygamie y régnaient sans limite. Puis, le Prophète Muhammad vint à eux:

C'est Lui qui a envoyé Son Messager avec la guidée et la religion de vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l'aversion des polythéistes.(6)

Alors, subitement, s'ouvrit devant la civilisation arabe une période d'expansion, de prospérité et de puissance telles que le monde n'en avait jamais vu jusqu'alors. Durant de nombreux siècles, cette civilisation fut spirituellement, moralement, politiquement, scientifiquement et technologiquement la plus avancée du monde, elle fut la meilleure des nations du monde et l'Islam la meilleure des religions.
Lorsqu'à la charnière des XV ème et XVI ème siècles, les peuples arabes furent attaqués par les royaumes chrétiens (Reconquista, découverte de l'Amérique,), c'est l'expansion et la puissance des Turcs Ottomans qui revivifia la Communauté Musulmane Sunnite sur un immense empire s'étalant sur trois continents, reliant l'Algérie à l'Iraq et la Hongrie au Yémen. Parallèlement, la Communauté Musulmane Chi'ite reçut le royaume d'Iran comme fief grâce à l'établissement de la dynastie Chi'ite des Safavides en 1501.
Enfin, les attaques des empires coloniaux Européens confirmèrent ces Hadiths du Prophète Muhammad:

Les premiers membres de cette Communauté lui donneront son plein épanouissement. Les derniers connaîtront des épreuves et des troubles qui se succéderont. Des troubles éclateront et le croyant s'exclamera:"Je suis perdu !", mais ils se dissiperont. Puis d'autres éclateront à nouveau et les croyants se verront encore perdus. Et ainsi de suite, sans que cela paraisse devoir prendre fin. Quiconque désire être écarté du Feu et entrer au Paradis se doit de croire en Dieu et au Jour du Jugement lorsque la mort le surprendra et doit traiter autrui comme il aime à être traité.(7)

Pas un jour ne s'écoule qui ne soit meilleur que celui qui le suit.(8)

Le meilleur des siècles est le mien, puis celui qui viendra après, puis celui qui lui succédera, et ainsi de suite.(9)

Il n'est pas un peuple qui ait rompu le Pacte le liant à Dieu et à Ses Envoyés, sans que Dieu ne l'ait soumis à un ennemi étranger qui l'a dépossédé d'une partie de ses biens. Dieu éprouvera, en les dressant les uns contre les autres, les peuples qui ne se soumettent pas au Livre de Dieu et qui tournent en dérision ce que Dieu a révélé.(10)

Thawbân rapporte ces propos du Prophète - sur lui la grâce et la paix -:" Peu s'en faut que les nations ne se liguent contre vous, à la manière de mangeurs se conviant à manger du même plat. "
L'un des compagnons demanda:" Serons-nous en minorité ce Jour-là, ô Envoyé de Dieu ?
- Non, vous serez nombreux, mais (sans plus de valeur) que l'écume charriée par un torrent ; et Dieu ôtera du coeur de vos ennemis la crainte que vous leur inspiriez et Il mettra de la faiblesse dans les vôtres. "
Un autre demanda:" De quelle nature sera cette faiblesse ?
- L'amour de ce monde et la crainte de la mort, répondit-il."(11)

c) La succession des Communautés.

C'est Lui qui a fait de vous les successeurs sur Terre et qui vous a élevés, en rangs, les uns au-dessus des autres, afin de vous éprouver en ce qu'Il vous a donné. [Vraiment] ton Seigneur est prompt en punition, Il est aussi Pardonneur et Miséricordieux.(12)

La Communauté Musulmane a succédée à l'Église Chrétienne ; et elle-même avait déjà prise la suite des Enfants d'Israël ; et auparavant:

Dieu a élu Adam, Noé, la famille d'Abraham et la famille d'Imran au-dessus de tout le monde. En tant que descendants les uns des autres, et Dieu est Audient et Omniscient.(13)

Voilà ceux que Dieu a comblés de faveurs, parmi les prophètes, parmi les descendants d'Adam, et aussi parmi ceux que Nous avons transportés en compagnie de Noé, et parmi la descendance d'Abraham et d'Israël, et parmi ceux que Nous avons guidés et choisis. Quand les versets du Tout Miséricordieux leur étaient récités, ils tombaient prosternés en pleurant. Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition.(14)

Enfin, Didier 'Ali Hamoneau, après avoir présenté Jalalu'd-Din es-Suyuti, qui est l'auteur de "Le Retour de Jésus à la Fin des Temps", explique:

As-Suyûtî vécut dans à la fin de la grande époque de la puissance Mameluke, c'est-à-dire avant la conquête ottomane et la "vassalisation" des Mameluks par les Turcs (922 H. / 1517). C'est que leur déclin, politique et culturel déjà sensible depuis plus d'un siècle, ainsi que leur divisions suicidaires, annonçaient des temps nouveaux. D'ailleurs, trois siècles plus tôt, l'arrivée des Mameluks au pouvoir, était également la conséquence d'un déclin et d'une déstabilisation du Moyen-Orient Musulman (Croisades, émiettement de l'empire Seldjoukide, pression au nord des peuples turkmènes et mongols-tartars, etc.)
Pour tous les théologiens, ces terribles épreuves étaient le fruit du refroidissement de la Foi dans la Communauté Musulmane. Ce thème a toujours été traité par les auteurs Musulmans, car il s'enracine à la fois dans le Coran et le Hadith.

Un célèbre verset coranique dit en effet:"Vous qui croyez, quiconque parmi vous apostasierait. Dieu fera surgir un peuple qu'Il aime et qui L'aime, humble envers les croyants, superbe envers les dénégateurs, s'efforçant sur le chemin de Dieu sans craindre le reproche de personne. Telle est la grâce de Dieu ; Il en gratifie qui Il veut. Dieu est Immense, Connaissant." [Coran 5:54].

Quant aux Hadiths, ils sont nombreux à détailler cette Menace Divine, tels ceux-ci:"Malheur aux Arabes à cause d'un mal prochain ! En ce Jour, la brèche de Gog et Magog vient d'être ouverte...- Périrons-nous alors qu'il y aura parmi nous des gens pieux ? - Oui, répondit (l'Envoyé de Dieu), si la corruption se répand." [cité également dans "Les Signes de la Fin des Temps", § 14].

"Je crains pour ma Communauté les imams qui l'égareront ! Et si le sabre s'abat sur ma Communauté, il ne s'arrêtera plus jusqu'au Jour du Jugement." [cité également dans "Les Signes de la Fin des Temps", § 91].

Nul doute que ces avertissements devaient résonner douloureusement aux oreilles des derniers Abbassides et Fatimides, avant leur subversion par les Turcs Seldjoukides, les Kurdes Ayyoubides et les Berbères Almoravides et Almohades. Puis ces derniers à leur tour, au milieu de leur empires en flammes, voyaient leur pouvoir passer aux mains d'autres peuples, jusqu'à l'avènement des Turcs Ottomans, dont l'empire, à son tour s'effondrait à l'issue de la Première Guerre Mondiale.



4. Le Retour des Prophètes

4.1. Qu'est-ce que l'unité des Prophètes ?

a) La famille prophétique

Les Messagers de Dieu forment une famille, une chaine continue, comme l'indiquent les versets suivant du Coran:

Certes, Dieu a élu Adam, Noé, la famille d'Abraham et la famille d'Imran au-dessus de tout le monde. En tant que descendants les uns des autres, et Dieu est Audient et Omniscient.(1)

Lorsque Nous primes des prophètes leur engagement, de même que de toi, de Noé, d'Abraham, de Moïse, et de Jésus fils de Marie ; et Nous avons pris d'eux un engagement solennel.(2)

b) L'unité des Messagers de Dieu

Les Messagers de Dieu sont comme des miroirs où le Soleil divin se reflètent: en chaque miroir se trouve le même reflet divin. Il existe donc entre eux une union mystique et un lien spirituel qui les relis et les unis.

À ce propos le Saint Coran révèle:

Le Messager a cru en ce qu'on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants: tous ont cru en Dieu, en Ses anges, à Ses Livres et en Ses Messagers ; [en disant]:"Nous ne faisons aucune distinction entre Ses Messagers." Et ils ont dit:"Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C'est vers Toi que sera le retour."(3)

Et ceux qui croient en Dieu et en Ses Messagers et qui ne font point de différence entre ces derniers, voilà ceux à qui Il donnera leurs récompenses. Et Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.(4)

De même, le Prophète Muhammad attesta, selon Abu Huraïra:

Je suis le plus proche de Jésus fils de Marie de tous les gens, soit dans ce monde ou dans l'au-delà. Les prophètes sont frères parentaux, leurs mères sont différentes, mais leur Religion est unique.(5)

Les prophètes sont d'un Père unique, mais de mères différentes et leur religion est unique. Nul n'est plus en droit de se réclamer de Jésus fils de Marie que moi-même, car entre lui et moi il n'y eut aucun prophète.(6)

Commentaire du passage:"Les prophètes sont d'un Père unique, mais de mères différentes." Selon le traducteur Dominique Penot, cela signifie "qu'ils puisent leur science à une source unique, mais que les adaptations faites en vue des diverses Communautés sont multiples."(7)

Abu Saïd El-Khudri raconta ce Hadith:

Un homme de religion juive vint voir l'Envoyé de Dieu et lui dit:"L'un de tes compagnons, ô Abu'l-Qasim, m'a frappé au visage !

- De qui s'agit-il ?
- Un des Ansars !
- Qu'on me l'amène !"

L'homme se présenta devant l'Envoyé de Dieu, qui l'interrogea:

"Tu l'as vraiment frappé ?
- Je l'ai entendu sur le place du marché prêter serment, disant:"J'en jure par Celui qui a élu Moïse et l'a préféré à tous dans tout l'univers !" Cela m'a mis hors de moi d'entendre cet enfant de félonne contester l'élection de Muhammad, Dieu le bénisse et lui accorde le salut !

- Non, ne me préférez pas à Moïse, ni à aucun autre prophète. Sais-tu que, au Jour Dernier, lorsque les hommes seront foudroyés, je serai le premier à sortir de la terre qui se fendra, et je verrai Moïse tenant un des piliers du Trône de Dieu. Je ne saurais dire s'il a été parmi ceux qui ont été foudroyés et qu'il s'est réveillé avant moi, ou si Dieu a tenu compte de son foudroiement ici-bas, au Mont Sinaï."(8)

Anas ibn Malik a rapporté que le Messager de Dieu a dit:

Les choses deviendront de plus en plus difficiles, (les biens de ce) monde seront de plus en plus durs à acquérir, et les hommes deviendront de plus en plus avares. L'Heure se lèvera sur les pires des hommes, et il n'est d'autre Mahdi que Jésus, le fils de Marie.(9)

Commentaire du Hadith ci-dessus: Selon Dominique Penot:"Ce Hadith, dont la validité n'est pas remise en cause par Qurtubi, ne saurait invalider les nombreux Hadiths faisant état du Mahdi comme d'un personnage distinct. Isolé, ce Hadith pose néanmoins un problème. Certains ont estimé simplement que le Mahdi, (= le guidé) n'apparaissant que comme un substitut du Christ de la Parousie, seul ce dernier aura droit pleinement à ce titre. D'autres ont suggéré que la parenté des fonctions et des natures spirituelles était telle, qu'ils ne faisaient réellement qu'un "seul" personnage, mais Dieu est le Plus Savant."(10)

C'est ainsi que le sixième Imam des Chi'ites, Ja'far-i-Sadiq, déclara:

Ô créature, si tu veux voir Adam et Seth, moi je suis Adam et Seth ; si tu veux voir Noé et son fils Sem, moi je suis Noé et son fils Sem ; si tu veux voir Abraham et Ismaël, moi je suis Abraham et Ismaël ; si tu veux voir Moïse et Josué, moi je suis Moïse et Josué ; si tu veux voir Jésus et Simon [surnommé Pierre], moi je suis Jésus et Simon ; si tu veux voir Muhammad et l'Emir des Croyants [nota: Ali], moi je suis Muhammad et l'Emir des Croyants ; si tu veux voir Hasan et Husayn, moi je suis Hasan et Husayn ; si tu veux voir les douze Imams de la descendance de Husayn, moi je suis les douze Imams de la descendance de Husayn, sur lui soit le salut !(11)

c) Des Messagers de Dieu en Orient

Selon la Foi Baha'ie, Dieu envoya également d'autres Messagers aux peuples d'Extrême-Orient. Cette croyance est conforme à plusieurs versets du Coran qui disent:

Il n'est pas une nation qui n'ait déjà eu un Avertisseur.(12)

Nous avons envoyé dans chaque Communauté un Messager.(13)

Certes, Nous avons envoyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t'avons raconté l'histoire ; et il en est dont Nous ne t'avons pas raconté l'histoire.(14)

d) Zoroastre et les Mages

Zoroastre (ou Zarathushtra) a vécu en Afghanistan aux alentours de l'an mille avant J-C. Dans la religion monothéiste qu'il révéla, le Dieu unique est appelé Seigneur Sage (Ahura Mazda).

Le credo Zoroastrien est ainsi libellé:

Je me déclare adorateur du Sage [Mazda], disciple de Zoroastre, hostile aux faux dieux, amoureux de l'enseignement du Seigneur [Ahura], prieur des Immortels Bienfaisants [anges] et adorateur des Immortels Bienfaisants. J'accorde tout le bien au Seigneur Sage, et tout le Meilleur, le Droit, le Splendide, c'est de Lui que provient le taureau, la Droiture et la Lumière qui permet la félicité lumineuse.(15)

Selon la Foi Baha'ie, Zoroastre est un Envoyé de Dieu comme Moïse, Jésus ou Muhammad le furent. Les disciples de Ahura Mazda sont appelés Mazdéens ou Mages ou simplement Zoroastriens, ils sont mentionnés dans la sourate el-Hajj:

Certes, ceux qui ont cru, les Juifs, les Sabéens, les Nazaréens [les Chrétiens], les Mages et ceux qui donnent à Dieu des associés, Dieu tranchera entre eux au Jour de la Religion, car Dieu est certes témoin de toute chose.(16)

Donnant l'opinion des théologiens Musulmans, Muhammad Hamidullah résume:

Il est une parole de Muhammad souvent citée:"Accordez aux Mages le même traitement que celui qui est réservé aux Gens de l'Écriture Sainte." Une lettre du Prophète à son gouverneur de Bahreïn et Hajar, dit au sujet des Mages:"Invite-les à l'Islam ; s'ils se soumettent, ils auront les mêmes droits que nous et les mêmes obligations que nous. À celui qui refuse, tu imposeras la capitation, sans que nous mangions du bétail égorgé par eux ni que nous épousions leurs femmes." Rappelons que le Coran a rendu licites aux Musulmans les nourritures préparées par les Gens de l'Écriture (Chrétiens et Juifs), ainsi que les femmes ayant leur religion. Probablement la façon de tuer les animaux ne satisfaisait pas la double exigence islamique: de prononcer le Nom de Dieu avant de les égorger et d'être hygiénique. Quant à l'interdiction matrimoniale, cela peut se comprendre par le fait que l'Islam attache une grande importance à la pureté généalogique, alors que les Mages pratiquaient le khuvedhvagdas, épousant leurs propres soeurs, filles, et même mères. L'enfant issu d'un tel mariage sera-t-il le fils ou bien respectivement le neveu, le petit-fils et le frère ? Même le Bédouin préislamique détestait cette pratique (Daizan), comme nous le lisons dans la satire du poète Aus ibn Hajar.(17)

e) Le Bouddha

Siddhartha Gautama, surnommé le Bouddha (c'est-à-dire l'Éveillé), a vécu dans le nord de l'Inde au VI ème siècle avant Jésus-Christ. Selon la Foi Baha'ie, le Bouddha est également un Envoyé de Dieu.

Muhammad Hamidullah écrit:

À l'époque de Muhammad, le Bouddhisme était déjà une des plus grandes religions du monde. [...] Le Coran n'en parle pas directement. L'ingéniosité de certains commentateurs a pourtant découvert que le Bouddhisme est mentionné dans le Coran, lorsqu'il parle du prophète Dhu'l-Kifl [Coran 21:85-86 et 38:48]. Ce nom coranique, autrement inconnu, signifie "Celui de Kifl", et ces commentateurs le rapprochent de Kapilavastu, lieu de naissance de Gautama Bouddha. [...] D'autres se réfèrent au verset suivant du Coran:"Par le figuier et par l'olivier ! Et par le Mont de Sinin ! Et par cette ville sûre !" [Coran 95:1-3]. L'expression "cette ville sûre" se réfère à La Mecque le pays du Prophète Muhammad ; le Mont Sinaï rappelle automatiquement Moïse ; par l'olivier tout le monde a pensé au Mont des Oliviers et à Jésus. Reste le figuier. D'aucuns disent qu'il s'agit du Bouddha, qui avait reçu sa révélation sous un figuier sauvage.(18)

Quelque soit de la véracité de ces rapports entre le Bouddha et le Coran, ce qui est certain, c'est que:

Les Bouddhistes [...] ne sont aucunement restés fermes et inébranlables dans les croyances et les rites de l'origine. Le Fondateur de cette religion était une âme merveilleuse, il établit les principes de l'unité divine ; mais par la suite, lorsque sa doctrine se répandit, les principes originels disparurent complètement, des pratiques et des coutumes d'ignorance prirent cours, et l'on en vint à l'adoration des statues et des images. Or, remarquez également que le Christ a renouvelé à maintes reprises l'ordre de suivre les Dix Commandements de la Bible, et qu'il a confirmé leur importance. Parmi les Dix Commandements, il en est un qui dit:"N'adorez pas des statues et des images." Or, aujourd'hui, dans bien des églises Chrétiennes, il y a des statues et des images. Il est donc clair et évident que la religion de Dieu ne subsiste pas dans ses principes originels au milieu des peuples, et qu'en se répandant elle change et se modifie jusqu'à ce qu'elle soit entièrement détruite et anéantie. Alors une nouvelle Manifestation* parait, et une religion nouvelle est fondée. Si la première ne se modifiait pas et ne changeait pas, le besoin d'une seconde ne se ferait pas sentir.(19)


4.2. Qu'est-ce que le Retour des Prophètes ?

a) Le Retour d'Élie et Jean-Baptiste

Dans la Bible, Jean le Baptiste est considéré comme le Retour d'Élie, ce lien unissant les deux prophètes semble sous-entendu dans ce verset coranique:

De même, Zacharie, Jean le Baptiste, Jésus et Élie, tous étant du nombre des gens de bien.(1)

Comme l'explique 'Abdu'l-Baha:

Il résulte clairement de l'Évangile que, lorsque Jean, fils de Zacharie, apparut et donna aux hommes la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu, on lui demanda:"Qui es-tu ? Es-tu le Messie promis ?" Il répondit:"Je ne suis pas le Messie." Alors on lui demanda:"Es-tu Élie ?" Il dit:"Non." [Jean 1:19-21]. Ces paroles montrent et prouvent à l'évidence que Jean, fils de Zacharie, n'était pas l'Élie promis.
Mais, au jour de la transfiguration sur le Mont Tabor, le Christ dit sans détour que Jean, fils de Zacharie, était l'Élie promis. Au chapitre 9, versets 10 à 12, de l'Évangile de Saint Marc, il est dit:"Alors ils l'interrogèrent et dirent: Pourquoi les scribes disent-ils qu'il faut qu'Élie vienne le premier ?" En réponse, il leur dit:"Il est vrai qu'Élie doit venir le premier et rétablir toutes choses, de la façon dont il est écrit au sujet du Fils de l'Homme qui doit venir, souffrir beaucoup et être méprisé. Mais je vous dis qu'Élie est même venu, et qu'ils lui ont fait ce qu'ils ont voulu." Au chapitre 17, verset 13, de Saint Matthieu, il est dit:"Alors les disciples comprirent que c'était de Jean-Baptiste qu'il leur avait été parlé."

Ils demandèrent:"Jean-Baptiste, es-tu Élie ?" Il répondit:"Non" ; bien qu'il soit dit dans l'Évangile que Jean-Baptiste était l'Élie promis, et que le Christ également l'ait dit clairement. Donc, si Jean était Élie, pourquoi le nia-t-il et s'il ne l'était pas, comment le Christ l'affirma-t-il ? C'est que, dans ce cas, il ne faut pas considérer la personne, mais bien la réalité des perfections ; c'est-à-dire que ces perfections, qui se rencontraient dans Élie, existaient de la même façon chez Jean-Baptiste.

Donc, Jean-Baptiste était l'Élie promis: dans ce cas, on ne doit pas regarder l'essence, mais bien les qualités. Ainsi, l'an dernier, il y avait une fleur ; cette année aussi cette fleur est venue ; moi je dis que la fleur de l'an dernier est revenue. Je ne veux pas dire que cette même fleur, dans sa propre individualité, soit exactement revenue ; mais comme cette fleur possède les qualités de celle de l'an dernier, qu'elle a le même parfum, la même délicatesse, la même couleur, la même forme, on dit que la fleur de l'an dernier est revenue, et que celle-ci est celle-là. Quand le printemps arrive, on dit que le printemps de l'an dernier revient ; car ce qui se trouvait au printemps dernier existe encore à celui-ci. C'est pour cela que le Christ disait:"Tout ce qui est arrivé au temps des prophètes antérieurs, vous le verrez.".(2)

Enfin, le Retour de Jean le Baptiste est prédit dans ce verset de la sourate Maryam:

Ô Jean-Baptiste, tiens fermement au Livre [de la Torah] ! Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant, ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux et dévoué envers ses père et mère ; et ne fut ni violent ni désobéissant, que la paix soit sur lui le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le Jour où il sera Ressuscité vivant !(3)

b) Le Retour d'Adam et Jésus

De la même façon que Jean le Baptiste est le Retour d'Élie, les Écritures disent que Jésus est le Retour d'Adam:

Pour Dieu, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit:"Sois", et il fut.(4)

Adam qui est l'image de celui [Jésus] devant venir.(5)

Comme tous meurent par Adam, de même aussi tous seront vivifiés par le Christ.(6)

C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un Esprit vivifiant.(7)

Comme dans la Bible, Jésus annonce son Retour, dans la sourate Maryam:

Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le Jour où Je serai Ressuscité vivant ! Tel est Jésus, fils de Marie: Parole de vérité, dont ils doutent.(8)

Et, dans la sourate el-Imran, il est écrit:

Quand Dieu dit:"Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre, t'élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n'ont pas cru et mettre jusqu'au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c'est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez.(9)

Enfin, la sourate en-Nisa porte:

Et il n'y a personne parmi les Gens du Livre [Juifs et Chrétiens], mais tous doivent croire en lui [Jésus] avant sa mort. Et au Jour du Jugement, il sera un témoin contre eux.(10)

Selon la Bible, les apôtres de Jésus "avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent:"Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel." Alors ils retournèrent à Jérusalem."(11)

c) Le Retour de Moïse et le Prophète Muhammad

Dans la Torah révélée à Moïse, une prophétie établit que le Prophète Muhammad est le Retour de Moïse:

L'Éternel, ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d'entre tes frères, un Prophète comme moi: vous l'écouterez ! Il répondra ainsi à la demande que tu fis à l'Éternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l'assemblée, quand tu disais:"Que je n'entende plus la Voix de l'Éternel, mon Dieu, et que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir." L'Éternel me dit:"Ce qu'il ont dit est bien. Je leur susciterai du milieu de leurs frères un Prophète comme toi, Je mettrai Mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que Je lui commanderai. Et si quelqu'un n'écoute pas Mes paroles qu'il dira en Mon Nom, c'est Moi qui lui en demanderai compte."(12)

Cette présentation du Prophète Muhammad comme Retour de Moïse se trouve aussi dans ces versets de la sourate al-Qasas:

Et tu [= Muhammad] n'étais pas au flanc du Mont Tor [= le Mont Sinaï] quand Nous avons appelé. Mais [tu es venu comme] une miséricorde de ton Seigneur, pour avertir un peuple à qui nul Avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se souviennent.

Si un malheur les atteignait en rétribution de ce que leurs propres mains avaient préparé, ils diraient:"Seigneur, pourquoi ne nous as-Tu pas envoyé un Messager ? Nous aurions alors suivi Tes versets et nous aurions été croyants."

Mais quand la vérité leur est venue de Notre part, ils ont dit:"Si seulement il avait reçu la même chose que Moïse !" Est-ce qu'ils n'ont pas ce qui auparavant fut apporté à Moïse ? Ils dirent:"Deux magies se sont mutuellement soutenues !" Et ils dirent:"Nous n'avons foi en aucune."

Dis-leur:"Apportez donc un Livre venant de Dieu qui soit meilleur guide que ces deux-là, et je le suivrai si vous êtes véridiques."(13)

Elle se retrouve dans un Hadith où le Prophète affirme à 'Ali ibn Abu Talib:

Je ne t'ai demandé de rester que pour que tu veilles sur ma famille et la tienne ! 'Ali ! Est-ce que tu ne veux pas être pour moi ce qu'Aaron était pour Moïse ? Sache qu'il n'y aura plus de prophète après moi !(14)

Elle fut également présente lors de la vive discussion qui suivit l'annonce du décès de l'Envoyé de Dieu, où 'Umar ibn al-Khattab tira son épée et déclara:

Le Messager de Dieu n'est pas mort, il est allé vers son Seigneur, comme le fut Moïse, et il va revenir ! Celui qui dira que Muhammad est mort, je lui trancherai la tête !(15)

Abu Bakr lui répliqua:"Ô peuple ! Que ceux d'entre vous qui adoraient Muhammad, sachent que Muhammad est mort ! Quant à ceux qui adorent Dieu, qu'ils sachent que Dieu est Vivant et ne meurt pas ; puis il a récité la Parole de Dieu:"En vérité, Muhammad n'est qu'un Messager, comme d'autres Messagers qui l'ont précédé. Si jamais il mourait ou venait à être tué, seriez-vous hommes à retourner sur vos pas, et à vous déclarer renégats ? Quiconque le fait, ne nuira en rien à Dieu ; et Dieu récompensera, à leur juste valeur, les personnes reconnaissantes." [Coran 3:144]."(16)

d) Le Retour des Prophètes

Finalement, Baha'u'llah explique:

<< Comprends donc maintenant ce qu'est le Retour: Combien sa signification apparaît clairement dans le Coran lui-même, bien que jusqu'ici personne ne l'ait comprise ! Ne trouves-tu pas que Muhammad était le Retour des Prophètes antérieurs, et ses disciples, les anciens disciples revenus ? Si tu le nies, tu renies le Livre qui est la plus grande preuve.

De même, comprends le sens des mots Retour, Révélation et Résurrection tel qu'en témoignent les Jours des Manifestations* de l'essence divine, afin que tu puisses contempler de tes propres yeux le Retour des âmes saintes dans des corps sanctifiés. Alors avec l'eau miséricordieuse du savoir tu purifieras de la poussière d'ignorance l'âme qui en est obscurcie, et par le pouvoir céleste de la lumière divine tu distingueras le chemin qui conduit à l'aurore de la direction, de celui qui mène à la nuit de l'erreur.

De plus, il est évident pour toi que les confidents de Dieu se présentent aux hommes comme les révélateurs d'une Cause nouvelle et les porteurs d'un Message nouveau. Puisque ces oiseaux du trône céleste viennent tous du ciel de la volonté de Dieu et ne s'élèvent que pour proclamer sa foi irrésistible, on les considère comme une seule et même personne. Car ils boivent tous à la coupe de l'amour de Dieu et prennent leur part du fruit de l'arbre de l'unité.

Il y a deux façons de considérer les Manifestations* de Dieu: la première consiste à envisager leur condition abstraite, pure et sans mélange, la condition de l'unité incomparable ; dans cette condition, on peut appeler les Prophètes d'un seul nom et les qualifier tous d'une seule manière. Il est dit:"Nous ne faisons aucune distinction entre les Prophètes de Dieu." [Coran 2:136 et 3:84]. Car tous attirent les hommes à l'unité de Dieu, et leur donnent les bonnes nouvelles de la miséricorde infinie ; tous ils ont endossé la robe glorieuse du prophétisme.

C'est ce qu'a dit Muhammad:"Je suis tous les prophètes," et aussi:"Je suis Adam, Noé, Moïse, Jésus." Les mêmes paroles soulignant l'identité essentielle de ces Messagers de l'Unité ont été prononcées par toutes les sources des paroles éternelles, et par tous les trésors de perles de la connaissance divine, et elles sont contenues dans les Écritures. Ces êtres sont les bénéficiaires des commandements divins et les aurores de sa révélation. Cette révélation est exaltée au-dessus des voiles de la pluralité et de l'exigence des nombres. "Notre Cause est une," dit-il. Et de même que la Cause est une, les Manifestations* qui en sont les interprètes sont unes et identiques.

Les Imams ont dit:"Notre commencement, notre milieu, notre fin, tout est Muhammad." Tu sais donc, à n'en pas douter, que les différents Prophètes sont les temples de la Cause de Dieu, apparus sous des aspects différents. Et si tu y fais attention tu verras qu'ils habitent tous dans le même tabernacle, planent dans les mêmes hauteurs, sont assis sur le même trône, parlent le même langage, proclament les mêmes lois. Telle est l'unité de ces essences de l'existence et de ces soleils incommensurables. Si l'une de ces saintes Manifestations* dit:"Je suis le Retour de tous les Prophètes" ; elle dit vrai, et il est certain que chaque apparition est le Retour de la précédente. Et si, selon les Écritures, le Retour des Prophètes est certain, il en est de même de celui des élus ; cela se passe de commentaire.(17)>>


4.3. Comment reconnaître un Prophète ?

Après la prophétie concernant la venue du Prophète Muhammad cité ci-dessus, Dieu donna ce conseil dans la Torah de Moïse:

Je leur susciterai du milieu de leurs frères un Prophète comme toi, Je mettrai Mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que Je lui commanderai. Et si quelqu'un n'écoute pas Mes paroles qu'il dira en Mon Nom, c'est Moi qui lui en demanderai compte. Mais le prophète qui aura l'audace de dire en Mon Nom une parole que Je ne lui aurai point commandé de dire, ou qui parlera au nom d'autres dieux, ce prophète-là sera puni de mort. Peut-être diras-tu dans ton coeur:"Comment connaîtrons-nous la parole que l'Éternel n'aura point dite ?" Quand ce que dira le Prophète n'aura pas lieu et n'arrivera pas, ce sera une parole que l'Éternel n'aura point dite. C'est par audace que le Prophète l'aura dite: n'aie pas peur de lui.(1)

Jésus donna un autre moyen de distinguer le vrai prophète du faux prophète en disant:

Gardez-vous des faux Prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.(2)

Enfin, comme l'indique Baha'u'llah, un véritable prophète est envoyé pour apporter des solutions aux problèmes humains:

L'omniscient Médecin tient sous Son Doigt le pouls de l'humanité. Il diagnostique la maladie et, en Son infaillible sagesse, Il prescrit le remède. Tout âge a son problème propre, toute âme son aspiration particulière. Le remède qui convient aux afflictions du présent Jour ne saurait être celui que réclamèrent les maux d'un âge ultérieur. Enquérez-vous soigneusement des besoins de l'âge où vous vivez et que toutes vos délibérations portent sur ce que cet âge exige et requiert. Nous sentons bien les afflictions innombrables qui accablent l'humanité. Nous la voyons, sur son lit de douleur, languissante, cruellement éprouvée et profondément désillusionnée. Mais ceux que l'orgueil empoisonne se sont interposés entre la malade et le divin, l'infaillible Médecin. Voyez comment ils ont entraîné tous les hommes, eux-mêmes y compris, dans les filets de leurs ruses. Ils ne sont pas plus capables de découvrir la cause de la maladie que d'en trouver le remède. La droiture est pour eux duplicité, et ils prennent leur ami pour un ennemi. Prêtez l'oreille à la douce mélodie de ce prisonnier. Dressez-vous ! Et que vos voix s'élèvent pour réveiller ceux qui sont endormis ! Dis: Ô vous qui êtes semblables aux morts, la main de la bonté divine vous tend les eaux de vie. Hâtez-vous d'y apaiser votre soif. Quiconque, en ce Jour, renaîtra ne mourra jamais, quiconque restera parmi les morts plus jamais ne revivra.(3)

Retour à la bibliothèque    Partie 2 Chapitre précédent